Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Here technologies sort son Index de la mobilité

Here technologies sort son Index de la mobilité

Le fournisseur de cartographie de précision Here Technologies inaugure, ce 22 novembre 2018, un outil de visualisation des données de mobilité dans 38 des plus grandes villes de monde. Cette plateforme, Urban Mobility Index, vise à approfondir la connaissance des opérateurs et des organisateurs.

 

Au jeu de la bataille des plateformes de mobilité, Here Technologies n'entend pas lâcher une once de terrain aux concurrents les plus ambitieux. Ce 22 novembre 2018, le fournisseur de cartographie a lancé sa plateforme Urban Mobility Index, soit une interface interactive qui permet de visualiser des données de mobilité urbaine dans 38 villes de quatre régions mondiales, l'Europe, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et l'Asie-Pacifique.

 

Paris figure dans cette liste qui compte vingt agglomérations européennes. Dans cette première édition de l’indice, Here Technologies a approfondi ses propres données et des données publiques (dites open source) pour évaluer les villes à travers de multiples indicateurs. Il s’agit non seulement de mesures poussées de l’engorgement du trafic et du temps passé sur la route, mais aussi d'analyse de la vitesse de circulation, de l’efficacité, de l’automatisation et de l’accessibilité financière du réseau du transport public de chaque ville.

 

"L’Urban Mobility Index fournit une nouvelle manière d’explorer la mobilité urbaine à travers différentes villes, déclare Peter Kürpick, Executive Vice President et Chief Platform Officer chez Here Technologies. Les indicateurs que nous avons choisis s’appuient sur un large éventail de données pour montrer où se situent des villes phares en matière de l’assurance de la mobilité urbaine à leurs habitants et à leurs visiteurs." On apprend, à titre d'exemple, que l'abonnement mensuel aux transports dans la capitale coûtent 2,75 % du revenu moyen des habitants, soit un niveau équivalent à Chicago, Dallas, New York et Los Angeles, alors que leur efficacité en comparaison à la voiture figure au 36e rang du classement.

 

Accessible depuis un site Internet dédié, l'index de Here Technologies se divise en quatre grandes catégories, la connectivité, la durabilité, l'abordabilité et l'innovation.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro 2018 : une année dans les réseaux

L'exercice 2018 touche à sa fin et force est de constater que l'année fut plus qu'agitée pour l'ensemble des distributeurs. Avec l'entrée de PGA dans le capital du groupe Bernard, la prise de participation

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page