Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Jean-Claude Puerto :

Ucar souhaite développer une offre d'autopartage dans ses centres.

Jean-Claude Puerto : "Tous les réseaux et les particuliers peuvent être les partenaires d'Ucar"

Après avoir forgé sa réputation sur la location de courte durée, y compris en concession, Jean-Claude Puerto, fondateur d’Ucar accélère son développement sur l’autopartage.

 

Déçu, Jean-Claude Puerto l'est assurément. Le premier loueur professionnel à avoir inventé la location de courte durée en concession vient de voir son contrat avec Peugeot et Opel annulé, après l'appel d'offre remporté par TravelCar, dont l'actionnaire n'est autre que PSA.

 

"C'est un sujet inventé par Ucar. J'ai convaincu les constructeurs qu'ils avaient un rôle à jouer dans la location. J'ai donc évangélisé le sujet. Maintenant que le sujet devient stratégique, le constructeur souhaite l’internaliser, pourquoi pas, mais j’assume ma déception", avance le fondateur d’Ucar.

 

Si le groupe PSA a décidé de faire seul la route vers la location et la mobilité, ce n’est pas le cas des autres partenaires du loueur tel qu’Audi, Volkswagen, Hyundai ou encore Yamaha dont l’accord a été communiqué le 3 octobre 2018. Ainsi Ucar voit son chiffre d’affaires amputé de 10 % dans le très court terme mais envisage l’avenir sous les meilleurs auspices.

 

Jusqu’à présent, le loueur de courte durée ne s’était pas autorisé à ouvrir des partenariats avec d’autres acteurs. Mais le pas pourrait être prochainement sauté : "Nous considérons désormais que tous les réseaux de proximité qui veulent intégrer l’économie du partage sont nos amis, y compris les réseaux de grands trafics et de la distribution alimentaire", affirme Jean-Claude Puerto. "Nous avons le savoir-faire et la technologie de la location. Nous allons prouver que l’avons également dans les métiers du partage automobile." Un savoir-faire que Jean-Claude Puerto protège d’ailleurs comme un constructeur peut le faire avec son design.

 

L’enjeu du développement du partage

 

Au-delà du déploiement de la location en marque blanche, Ucar souhaite ajouter une nouvelle corde à son arc : celle de l’autopartage, comme l’indiquait déjà son livre # Partage ta bagnole, paru en avril 2018.  "Nous allons irrémédiablement vers la société du partage. Le gaspillage d’une voiture immobilisée 85 % de son temps devient un réel problème. En France, les revenus du partage représente un potentiel de 30 milliards d’euros", ajoute Jean-Claude Puerto.

 

Comment ? En louant 7 jours par mois le véhicule d’un particulier, Ucar prend en charge la moitié de la mensualité du véhicule. Mais pas question de laisser l’autopartage aux seules plateformes digitales. Le savoir-faire humain, associé à la technologie est indispensable pour assurer  la rentabilité du système. "Nous savons maintenir les véhicules dans un état propre et « louable ». Nous savons également qualifier et sélectionner les locataires  qui n’abimeront pas les véhicules, comme ont pu l’être les voitures Autolib », poursuit le patron d’Ucar.

 

L’autopartage sera donc l’autre voie de développement : dans un premier temps, l’agence Ucar sera le client de l’automobiliste en lui louant son véhicule disponible, avant ensuite, d’accélérer le processus de l’autopartage en l’élargissant aux partenaires du loueur.

 

Ucar a enregistré au premeir semestre 2018 un chiffre d’affaires de 24,3 millions d’euros et compte 436 agences en France.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Paul-Henri Dubreuil :

Comme annoncé hier dans nos colonnes, le groupe Dubreuil récupère les sites de Chartres et Dreux, et signe ainsi son retour dans le réseau Citroën, marque avec laquelle il a créé la structure Claris

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page