Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
VW pense à ses anciennes

VW pense à ses anciennes

En lançant "Original Volkswagen Classic Parts", la marque et ses réseaux (VP et VUL) interviennent maintenant directement dans le lucratif univers des anciennes.

 

Le réseau VW a une nouvelle corde à son arc. En effet, grâce à une nouvelle ligne de pièces, baptisée "Original Volkswagen Classic Parts", la marque veut capter le business de la remise en état et de l'entretien de ses anciens modèles, de la Coccinelle au T1 en passant par les coupés Karmann-Ghia, Scirocco ou Corrado. De quoi ravir, les oldtimers et youngtimers.

 

Il faut dire que le business autour de l'entretien et de la restauration de véhicules anciens est en plein boom, comme en témoigne notamment l'engouement pour des salons comme Retromobile ou Automédon. Les constructeurs l'ont compris, parfois tardivement, mais tous s'organisent aujourd'hui pour capter ces clients. Il faut toutefois noter que les constructeurs allemands sont les mieux équipés en la matière. Si Mercedes ou BMW ont des centres de restauration ou des lignes de pièces pour leurs vieux modèles, Porsche est allé plus loin encore en lançant Porsche Classic, un réseau dédié aux anciennes de 1950 à 2003. Le premier centre français de ce style a été inauguré l'année dernière à Rouen grâce à un investissement de Raymond Narac.

 

Chez VW, il n'y aura pas de réseau spécialisé mais 35000 références disponibles dans les réseaux VP et Utilitaires. De quoi permettre l'entretien avec des pièces d'origine, mais aussi refaire un moteur, des freins et même la carrosserie puisque des pièces de peau sont également au programme. Il était déjà possible de faire tout cela pour une Coccinelle ou un Combi par exemple, grâce aux différents spécialistes de ces modèles à travers l'Europe. L'avantage aujourd'hui est que le client trouvera tout en un même lieu et qu'il aura aussi accès à des pièces pour des modèles moins recherchés comme une Bora, une Lupo ou un utilitaire LT.

 

En plus de la vente de pièces, les réseaux VW pourront aussi gagner des "entrées atelier" et conquérir de nouveaux clients. Raymond Narac avait d'ailleurs souligné, quelques mois après l'ouverture de son Porsche Classic, avoir de nombreuses voitures en entretien, "dont la moitié d'entre elles n'étaient pas connues du réseau Porsche. C'est très encourageant pour la suite".

 

Voici la liste des modèles concernés pour l'heure : Coccinelle, Coccinelle cabriolet, Combi du T1 au T4, LT, Golf, Caddy, Karmann-Ghia, Scirocco, Corrado, Jetta, Vento, Passat, Santana, Bora, Polo et Lupo. Une liste évolutive puisque le seuil pour entrer dans cette catégorie "Classic" est de quinze ans.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page