S'abonner
Distribution

Réflexions sur la concurrence entre les réseaux

Publié le 21 avril 2006

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Moins les constructeurs interviendront pour définir les critères auxquels une entreprise de distribution doit se conformer plus la concurrence pourra jouer. Mais gare au risque d'oligopole… S'il est exact que l'automobile est un produit cher et que cette cherté intrinsèque...
Moins les constructeurs interviendront pour définir les critères auxquels une entreprise de distribution doit se conformer plus la concurrence pourra jouer. Mais gare au risque d'oligopole…
S'il est exact que l'automobile est un produit cher et que cette cherté intrinsèque...
Moins les constructeurs interviendront pour définir les critères auxquels une entreprise de distribution doit se conformer plus la concurrence pourra jouer. Mais gare au risque d'oligopole… S'il est exact que l'automobile est un produit cher et que cette cherté intrinsèque...
...freine la demande, les choses ne changeront sensiblement que par la baisse continue des prix réels (après négociation) qui résultera d'un accroissement de la pression concurrentielle sur le marché. Ce n'est que par là, en effet, que les coûts eux- mêmes finiront par baisser spontanément, par un effet de sélection des meilleurs produits et des entreprises de distribution les plus efficaces, et non comme résultante forcément provisoire d'une politique de "cost cutting" répétitive et à rendement décroissant. Le règlement européen donne aux constructeurs et aux distributeurs l'opportunité d'aller dans le sens d'une libéralisation poussée. C'est donc à eux, les acteurs du marché, qu'il incombe de prendre les décisions les plus adéquates. Il est d'autant plus urgent de s'y atteler que de nouveaux entrants sont attendus, qui ont pour caractéristique principale d[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle