S'abonner
Distribution

Moins de VO et plus de VN

Publié le 5 novembre 2004

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
A force de laisser traîner sur les routes des VO qui ont oublié de s'arrêter chez un démolisseur, on ne réussit pas à relancer la demande VN. Il faut une offre VN à bas prix et arrêter de surévaluer les reprises VO. Le commerce automobile est affligé d'un excès de véhicules d'occasion. C'est...
A force de laisser traîner sur les routes des VO qui ont oublié de s'arrêter chez un démolisseur, on ne réussit pas à relancer la demande VN. Il faut une offre VN à bas prix et arrêter de surévaluer les reprises VO. 
Le commerce automobile est affligé d'un excès de véhicules d'occasion. C'est...
A force de laisser traîner sur les routes des VO qui ont oublié de s'arrêter chez un démolisseur, on ne réussit pas à relancer la demande VN. Il faut une offre VN à bas prix et arrêter de surévaluer les reprises VO. Le commerce automobile est affligé d'un excès de véhicules d'occasion. C'est...

...une singularité, parce qu'ici le vieux est rarement ancien, et encore moins antique. On peut aimer (c'est mon cas) les demeures d'autrefois et les meubles d'antan, surtout quand on ne peut pas se les offrir (c'est encore mon cas). Dans ce domaine, l'amateur renonce à l'ancien parce qu'il est trop cher. A l'inverse, et sauf exception, les véhicules d'occasion sont un choix de repli par rapport au neuf. On peut toujours trouver de bonnes fausses raisons pour le faire, l'une d'entre elles étant "l'achat intelligent", bien connu dans nos chaumières, où il côtoie le "mei[...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle