S'abonner
Distribution

"Le partage de l’information est un débat d’arrière-garde"

Publié le 29 mars 2012

Par David Paques
8 min de lecture
Bertrand De La Selle, associé chez Equancy, en charge du pôle Digital et du secteur automobile - Spécialiste du marketing interactif et de l’automobile, Bertrand De La Selle confronte les approches des constructeurs et de leurs distributeurs sur ce terrain, et esquisse quelles pourraient être les nouvelles pistes de travail en la matière.
JOURNAL DE L’AUTOMOBILE. Comment jugez-vous les initiatives issues du monde automobile en termes de marketing digital ? Bertrand De La Selle. L’automobile est clairement en retard sur le digital. Je pense que le modèle de distribution a longtemps limité le développement du digital aux aspects de communication. Dans beaucoup de métiers, Internet a bouleversé la distribution. Aujourd’hui, dans la grande distribution par exemple, personne ne se pose plus la question d’ouvrir ou non un site de commande en ligne. Dans l’automobile, c’est moins le cas. Le grand sujet d’interrogation est l’équilibre des forces entre marques et distributeurs. C’est un rapport de forces qui existe naturellement, mais Internet se retrouve au milieu de cette relation avec, comme enjeu principal, la maîtrise de la relation client. JA. Y a-t-il des marques plus en pointe que d’autres ? BDLS. Quand j’étais chez Nissan Europe, il fallait se battre pour que certains pays dépensent en e-médias. C’était en 2004. Ce n’est pas si vieux. Aujourd’hui, la position de Nissan sur le digital est enviable. L’an dernier, la marque a même été leader sur les mobiles. Ça a été un des premiers constructeurs à dire qu’un site mobile ne pouvait pas être une simple copie d’un site Web. Aujourd’hui, certains mandataires proposent même des fonctionnalités plus avancées que les constructeurs sur leur site web. JA. Comment évoluent les distributeurs à ce niveau ? BDLS. Certains groupes de distribution ont compris l’importance que peut revêtir le marketing de manière générale, mais également le marketing digital. Je pense notamment aux groupes Neubauer ou Lempereur. Ils se donnent les moyens d’être présents et d’entrer en relation directe et immédiate avec leurs clients. Le groupe Lempereur a par exemple une fonction de réclamation sur son site Web, directement accessible depuis la home page. Je n’ai pas connaissance d’un [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle