S'abonner
Distribution

Adieu, mon beau critère…

Publié le 5 décembre 2003

Par Alexandre Guillet
5 min de lecture
Il est temps que l'industrie automobile choisisse la voie des baisses de prix substantielles et continues. Dans ce schéma, les critères qualitatifs onéreux constituent un handicap pour les distributeurs monomarques. Au chapitre des erreurs commercialement néfastes, on ne...
Il est temps que l'industrie automobile choisisse la voie des baisses de prix substantielles et continues. Dans ce schéma, les critères qualitatifs onéreux constituent un handicap pour les distributeurs monomarques. Au chapitre des erreurs commercialement néfastes, on ne...

...saurait oublier "l'abus caractérisé et répétitif de critères qualitatifs onéreux". Il faut bien reconnaître que la tentation est grande d'oublier toute retenue. Car plusieurs (dé)raisons se conjuguent pour pousser les constructeurs dans ce sens. Tout d'abord, il y a la peur du lendemain, qui conduit à vouloir faire survivre le passé, à tout prix : quelle meilleure défense que des critères qualitatifs dissuasifs pour tout nouvel entrant ? Et puis, il y a la fameuse politique du "brand" qui, défiant la maturité croissante des consommateurs, veut que [...]


Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle