S'abonner
Data Center

Comme attendue

Publié le 28 mai 2010

Par Christophe Jaussaud
2 min de lecture
Annoncée depuis des mois, la baisse des ventes est devenue une réalité en mai dernier. Pour la première fois depuis plus d'une année, depuis avril 2009, les immatriculations ont reculé de 11,5 %. Si le cumul offre encore un solde...
...positif, +7,2 %, un recul de 10 % en fin d'année semble toujours être le scénario le plus probable. Le second semestre s'annonce donc plus difficile mais il ne faut pas oublier qu'il sera comparé à celui de 2009 où la prime à la casse tournait à plein régime.

Sans véritable surprise, les ventes de VP ont reculé en mai à la suite de l'essoufflement des incitations mais aussi d'une comparaison avec la même période en 2009 qui avait été dopée par la suppression du "WW" qui avait artificiellement gonflé les ventes de 50 à 70 000 unités en avril et mai. Cependant, même avec cet effet base de données, le marché français a donc changé d'orientation comme les marchés de certains de nos principaux voisins. En effet, l'Allemagne a affiché en mai son 6e repli consécutif, l'Italie son 2e, faisant donc d'une baisse du marché européen de 15 % en 2010 une probabilité, là encore, assez réaliste. Un contraste avec le marché planétaire qui devrait connaître une année record en 2010 selon Carlos Ghosn. Selon lui, le marché mondial devrait atteindre 70 millions, et il vise avec l'Alliance Renault-Nissan, en incluant AvtoVaz, environ 7 millions d'unités. En attendant, sur le marché français, la marque Renault limite la casse avec un repli de 1,7 % mais le groupe peut une nouvelle fois dire merci à Dacia qui a triplé ses ventes en mai (+208,7 %) à 10 258 unités, soit plus de 49 000 unités (+177,5 %) depuis le début de l'année. Le groupe progresse donc de 13,8 % en mai (27,6 % au cumul). Dacia est ainsi la deuxième marque importée seulement 1 494 unités derrière Volkswagen. Quant à PSA, c'est l'inverse, avec 13,1 % de perdu sur ce mois (+8,6 % au cumul).

Parmi les autres marques, selon les données du CCFA, à part BMW qui affiche un gain de 5,8 %, toutes sont à la baisse, la palme revenant à Toyota-Lexus qui affiche –45,5 %. Le meilleur élève dans cette décroissance est Nissan avec seulement –3,5 %.

Photo : A l'image du Duster, Dacia fait un carton avec une croissance de 208 % en mai dernier et 177 % depuis le début de l'année.

Vous devez activer le javacript et la gestion des cookies pour bénéficier de toutes les donctionnalités.
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle