S'abonner

Volkswagen ID.5 : dans l'air du temps

Publié le 28 juillet 2022

Par Christophe Jaussaud
4 min de lecture
Volkswagen vient compléter sa gamme électrique avec l'ID.5 et sa silhouette de coupé. Proposant seulement la batterie de 77 kWh, il pourrait représenter 1/3 des ventes du couple qu'il forme avec l'ID.4.
Grâce au logiciel ID 3.0, l'ID.5 accepte des puissances de charge plus importantes. Jusqu'à 150 kW pour le GTX.
Grâce au logiciel ID 3.0, l'ID.5 accepte des puissances de charge plus importantes. Jusqu'à 150 kW pour le GTX.

Durant le premier semestre 2022, 45,4 % des clients ont choisi un SUV en France. Pour entretenir la flamme, les constructeurs déclinent de plus en plus souvent leur succès en version coupé. Une tendance valable également pour les modèles électriques. Après Volvo ou Skoda, avec les C40 Recharge ou l'Enyaq IV Coupé, Volkswagen a lancé, le 10 juin 2022, l'ID.5.

 

 

Un jumeau technique de l'ID.4 mais avec plus de style. Une variante qui devrait représenter, selon l'état-major de la marque en France, environ 30 % des ventes de ce couple de SUV compacts. Cela étant, difficile d'imaginer le niveau de ventes possible aujourd'hui tant la production de la famille ID est perturbée en Allemagne. Ainsi, Volkswagen France, dont les immatriculations totales de VP reculent de 24,2 % dans l'Hexagone au premier semestre 2022, n'a totalisé que 2 823 véhicules électriques durant cette période, soit seulement 6 % de ses ventes. Pire, en comparaison du premier semestre 2021, les immatriculations de modèles à batterie ont plongé de 39,9 % ! Il y a clairement un problème d'approvisionnement.

 

Un tiers des ventes pour l'ID.5 GTX

 

Contrairement à l'ID.4, qui a une vocation mondiale avec des sites de production en Europe, en Chine et bientôt aux Etats-Unis, l'ID.5 reste destiné au marché européen. Produit dans l'usine de Zwickau, en Allemagne, ce SUV coupé n'est proposé qu'avec la batterie de 77 kWh, synonyme de 489 à 513 km d'autonomie théorique selon le niveau de puissance choisi qui définit aussi la finition. En effet, l'ID.5 dispose de deux versions propulsion, affichant 174 ch (128 kW) et 204 ch (150 kW), pour les versions Pro et Pro Performance, puis une quatre roues motrices avec 299 ch (220 kW) pour le GTX.

 

 

Trois propositions qui devraient se partager les ventes équitablement avec 40 % pour la Pro Performance, 30 % pour la Pro et 30 % pour la GTX. Cette dernière version, digne des GTi d’antan avec un 0 à 100 km/h en 6,3 secondes, cache un moteur sur chaque essieu (150 kW à l'arrière et 80 kW à l'avant), cumulant un couple de 460 Nm, ainsi qu'un différentiel électronique XDS+ pour un comportement plus dynamique. Bien qu'il n'ait pas à rougir, l'ID.5, comme ses concurrents à batterie, ne peut faire totalement oublier ses 2 242 kg à vide sur la balance. Même avec un centre de gravité relativement bas.

 

Plus de puissance de charge

 

Bien que très proche de l'ID.4, ce nouveau venu inaugure l'ID Software 3.0, la dernière version du logiciel embarquée. Il permet notamment d'améliorer la recharge. Ainsi, les ID.5 Pro et Pro Performance encaissent une puissance de charge de 135 kW, contre 125 kW précédemment. Quant à la GTX, elle accepte jusqu'à 150 kW. De quoi "faire le plein" (de 5 à 80 % de charge) en une petite trentaine de minutes, à condition bien sûr que la borne délivre une telle puissance.

 

Ce nouveau logiciel permet également d'améliorer la conduite assistée, grâce à des échanges de données entre les véhicules, ou encore pouvoir engager un dépassement avec une simple pression sur le commodo du clignotant. L'ID.5 est aussi capable d'avoir de la mémoire avec la fonction Intelligent Park Assit qui permet d'enregistrer jusqu'à 5 manœuvres de parking sur une durée de 50 m. La marque annonce d'ores et déjà une version 3.1 du logiciel qui permettra la charge bidirectionnelle ou encore le Plug & Charge.

 

 

 

Volkswagen poursuit donc son offensive électrique. La prochaine étape est annoncée pour la fin de l'année, avec les premières livraisons de l'ID.Buzz, avant que n'arrive la grande berline 100 % électrique, fin 2023, préfigurée par le concept ID.Aero.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle