S'abonner
Constructeurs

Une bouffée d’oxygène pour l’automobile française en 2006

Publié le 25 novembre 2005

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Le cabinet d'analyse Xerfi fait un bilan peu glorieux de l'économie française en 2005 mais évoque une "bouffée d'oxygène" pour 2006. L'automobile devrait compter parmi les secteurs les plus dynamiques. C'est un bilan bien morose que le cabinet d'étude Xerfi a dressé...
Le cabinet d'analyse Xerfi fait un bilan peu glorieux de l'économie française en 2005 mais évoque une "bouffée d'oxygène" pour 2006. L'automobile devrait compter parmi les secteurs les plus dynamiques. 
C'est un bilan bien morose que le cabinet d'étude Xerfi a dressé...
Le cabinet d'analyse Xerfi fait un bilan peu glorieux de l'économie française en 2005 mais évoque une "bouffée d'oxygène" pour 2006. L'automobile devrait compter parmi les secteurs les plus dynamiques. C'est un bilan bien morose que le cabinet d'étude Xerfi a dressé...
...de la France de 2005. Avec un taux de croissance de son PIB de l'ordre de 1,7 % (contre 2 % en 2004), la France se traîne alors que l'économie mondiale progresse de 4 %. On peut toujours tenter de mettre la chute de nos exportations sur le dos de l'euro fort. Pourtant, l'Allemagne, elle, se sort très bien de cette perte de compétitivité à l'export. "La France a un problème de spécialisation sectorielle : les domaines dans lesquels nous sommes reconnus internationalement se réduisent de façon inquiétante", constate Alexander Law, chef de projet Xerfi. Une croissance modeste en 2006 Les perspectives de Xerfi pour 2006 ne sont guère plus enthousiasmantes, même si ses analystes parlent "d'une bouffée d'[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle