S'abonner
Constructeurs

Théorie de l’évolution

Publié le 16 mars 2007

Par Alexandre Guillet
2 min de lecture
Dans un paysage automobile plutôt morose, l'éclaircie de Fiat ne pouvait pas passer inaperçue. Sergio Marchionne a donc logiquement fait l'unanimité lors de l'élection de l'Homme de l'Année 2006. Après des années de course de désorientation et de rance repli sur soi, le groupe a enfin...
Dans un paysage automobile plutôt morose, l'éclaircie de Fiat ne pouvait pas passer inaperçue. Sergio Marchionne a donc logiquement fait l'unanimité lors de l'élection de l'Homme de l'Année 2006. Après des années de course de désorientation et de rance repli sur soi, le groupe a enfin...
Dans un paysage automobile plutôt morose, l'éclaircie de Fiat ne pouvait pas passer inaperçue. Sergio Marchionne a donc logiquement fait l'unanimité lors de l'élection de l'Homme de l'Année 2006. Après des années de course de désorientation et de rance repli sur soi, le groupe a enfin...
...retrouvé la voie des succès et le parfum printanier de l'enthousiasme et de l'ambition. C'est assurément la marque de Sergio Marchionne. Discret et peu enclin aux parades médiatiques, il a tout d'abord œuvré dans le dur. En transformant le baiser de la mort de General Motors en magnifique racket à la mode latine. Un acte fondateur qui sera, à n'en[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle