S'abonner
Constructeurs

Sergio Marchionne vu par...

Publié le 16 mars 2007

Par Tanguy Merrien
11 min de lecture
Luca de Meo, responsable de la marque Fiat Journal de l'Automobile. Comment s'est déroulée votre première rencontre avec Sergio Marchionne ?Luca de Meo. Sergio Marchionne est entré...
Luca de Meo, responsable de la marque Fiat
Journal de l'Automobile. Comment s'est déroulée votre première rencontre avec Sergio Marchionne ?Luca de Meo. Sergio Marchionne est entré...
Luca de Meo, responsable de la marque Fiat Journal de l'Automobile. Comment s'est déroulée votre première rencontre avec Sergio Marchionne ?Luca de Meo. Sergio Marchionne est entré...
...dans mon bureau soudainement. Il m'est apparu comme quelqu'un de très sérieux, à l'écoute et qui avait vraiment envie de changer la situation de Fiat.JA. Pourriez-vous nous décrire l'homme et le manager ?LDM. C'est un homme très intelligent avec une capacité de travail énorme, et doté d'une grande lucidité dans l'analyse et la synthèse des choses. Travaillant depuis trois ans avec lui, j'ai eu la confirmation de ce que je soupçonnais avant. C'est-à-dire que pour être un bon manager, il suffit peut-être de s'appliquer et de travailler dur, de s'engager à fond dans le travail. Mais pour être un très grand manager, ou un leader, il faut aussi avoir des qualités humaines et personnelles un peu extraordinaires et Sergio Marchionne est ce type de personne.JA. Qu'attend-il de vous, de ses collaborateurs directs ?LDM. Il attend que nous soyons très focalisés sur le succès de notre business, que nous soyons capables de prendre nos responsabilités et que nous traitions les marques de façon assez différente pour maintenir l'identité de chaque marque. Chaque marque devant être une valeur très importante de l'entreprise.JA. Sergio Marchionne est connu pour s'entourer de collaborateurs jeunes, les "kids", pensez-vous que cela soit un gage de pérennité pour le groupe ? LDM. Je ne sais pas, je commence à devenir vieux… plus sérieusement, ce qui est important c'est que Sergio Marchionne ait pris là, une décision très différente, très en rupture par rapport au type d'organisation que nous avions par le passé. Cela ne concerne pas uniquement les jeunes, je pourrais évoquer également la valorisation des compétences internes de l'organisation de Fiat, d'une entreprise qui a plusieurs décennies d'histoire et donc des gens qui savent très bien faire leur métier même s'ils sont plus âgés. Cependant, le fait d'avoir créé une équipe très jeune pour une marque comme Fiat a facilité son repositionnement parce que nous arrivons à comprendre plus facilement ce que les nouvelles générations veulent.JA. Quelles sont les décisions de Sergio Marchionne qui vous ont surpris ? LDM. Beaucoup des décisions qui ont été prises au début nous ont étonnés mais nous nous sommes vite habitués. Par rapport à l'organisation précédente, ce qui nous a le plus surpris, c'est l'aptitude de Sergio Marchionne à décider très rapidement. C'est quelqu'un qui a un niveau d'exigence très haut et qui aime bien rompre les équilibres et les conventions.JA. Fiat était tenu pour mort il y a deux ans, aujourd'hui le groupe est cité en exemple, qu'est-ce que cela vous inspire ?LDM. Que nous soyons cités en exemple nous surprend et nous fait plaisir mais ce qui est important c'est que nous[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle