S'abonner
Constructeurs

Riccardo Bosco, directeur marketing marketing aftermarket Europe de Dayco : Nous ne pouvons pas participer à la guerre des prix et nous ne le voulons pas

Publié le 12 octobre 2007

Par Tanguy Merrien
6 min de lecture
Patron du marketing aftermarket Europe de Dayco, Riccardo Bosco nous livre sa vision de la nouvelle géographie automobile et de sa complexe hétérogénéité. En affirmant le positionnement Premium de Dayco sur le front des produits et de la distribution, loin des...

        Patron du marketing aftermarket Europe de Dayco, Riccardo Bosco nous livre sa vision de la nouvelle géographie automobile et de sa complexe hétérogénéité. En affirmant le positionnement Premium de Dayco sur le front des produits et de la distribution, loin des...
Patron du marketing aftermarket Europe de Dayco, Riccardo Bosco nous livre sa vision de la nouvelle géographie automobile et de sa complexe hétérogénéité. En affirmant le positionnement Premium de Dayco sur le front des produits et de la distribution, loin des...
...tentations "low cost".Journal de l'Automobile. Détaillez-vous les offres en fonction des pays ? Riccardo Bosco. Nous n'avons pas de catalogues spécialisés par marché. En revanche, nous adaptons des produits en fonction des besoins locaux (parc et gamme). Pour donner quelques exemples, nous proposons une gamme complète de courroies pour la Russie, nous aménageons les offres produits et les tarifs en fonction des marchés et des pouvoirs d'achat et développons toujours davantage de kits pour les marchés d'Europe de l'Ouest.JA. Comment faites-vous pour connaître les besoins des différents pays ?rB. Depuis plusieurs années, nous avons dédié des forces de vente en fonction des marchés comme le Moyen-Orient ou l'Europe de l'Est, des commerciaux qui analysent les besoins et les rapportent au siège. Par ailleurs, nous privilégions en premier lieu la croissance du nombre d'importateurs locaux dans différents pays. Lorsque les volumes le permettent, dans des zones à fort potentiel, nous envisageons alors la création de filiales en partenariat avec nos importateurs. C'est ce que nous prévoyons par exemple en Russie, pour ne citer qu'un pays dans lequel nous avons une croissance à deux chiffres. Comme nous ne commercialisons que sous la marque Dayco, les résultats sont toujours significatifs de la perception comme de la pénétration de la marque et, en corollaire, de la qualité de la distribution.JA. Quelles sont les différences de commercialisation entr[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle