S'abonner
Constructeurs

Pininfarina investit dans l'ingénierie

Publié le 10 octobre 2003

Par Alexandre Guillet
6 min de lecture
Avec le rachat de Matra, Pininfarina confirme sa volonté de développer son activité ingénierie au service des constructeurs. La production de petites séries est l'activité essentielle du carrossier Pininfarina : le Coupé 406, dont le 100 000e exemplaire est sorti de ses chaînes en juin dernier,...
...le Mitsubishi Pajero Pinin, les Alfa Romeo Spider et GTV, et dernièrement la Ford Streetka. Au total, entre 40 et 45 000 véhicules sortiront de ses chaînes en 2003, pour un potentiel de 65 000 unités. Avec 60 % de sa production consacrée au cabriolet, Pininfarina s'est associé avec Webasto, spécialiste du toit ouvrant, pour créer un joint-venture en 2002 et ainsi être en mesure de continuer à répondre à la demande des constructeurs sur cette niche en fort développement. Néanmoins, les 17 millions d'euros investis dans cette société commune, Open Air Systems, qui compte 150 employés, n'ont pas encore permis de remporter de contrat portant sur les véhicules à toit rétractable en dur. L'ingénierie doit représenter 30 % de l'activité Soucieux de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, Pininfarina a réalisé d'importants investissements, 12 millions d'euros, pour créer un centre d'ingénierie à Turin. L'inauguration de ce site en octobre 2002 marquait l'élargissement de son activité de styliste, designer, producteur de petite série, sous la marque Pininfarina, à celle de fournisseur de solution en sous-traitance pour les constructeurs. Ainsi, le styliste de Ferrari, l'assembleur pour Mitsubishi d'un futur véhicule, est aussi en contrat avec Volvo, Jaguar et des[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle