S'abonner
Constructeurs

Peut-on vendre des vélos en concession ?

Publié le 23 septembre 2005

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Proposer des VTT haut de gamme en concession, c'est bien. Encore faut-il être en mesure d'assurer l'après-vente. Peugeot et Renault ont compris la leçon. La France occupe la deuxième place au niveau des ventes de vélos derrière l'Allemagne. Le parc y est estimé à 20 millions...
Proposer des VTT haut de gamme en concession, c'est bien. Encore faut-il être en mesure d'assurer l'après-vente. Peugeot et Renault ont compris la leçon. 
La France occupe la deuxième place au niveau des ventes de vélos derrière l'Allemagne. Le parc y est estimé à 20 millions...
Proposer des VTT haut de gamme en concession, c'est bien. Encore faut-il être en mesure d'assurer l'après-vente. Peugeot et Renault ont compris la leçon. La France occupe la deuxième place au niveau des ventes de vélos derrière l'Allemagne. Le parc y est estimé à 20 millions...
...d'unités. L'extension des pistes cyclables, le "ras-le-bol" des embouteillages, le retour à la nature et le besoin de préserver sa forme et son bien-être, tout concourt au succès du deux-roues. Mais est-ce une raison suffisante pour vendre des vélos en concession automobile ? Peugeot a déjà l'avantage, par rapport à ses concurrents, de posséder une vraie légitimité en la matière. La famille Peugeot a en effet commencé à fabriquer des bicyclettes dès 1885, bien avant de se lancer dans l'automobile. La marque Peugeot Cycles existe quant à elle depuis 1892 mais n'appartenait plus à la famille Peugeot. En avril dernier, le constructeur automobile a décidé de reprendre l'exclusivité de la distribution de la marque. Désormais, pour acheter un vélo Peugeot, il faut aller dans le réseau Peugeot. Une exclusivité toute relati[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle