S'abonner
Constructeurs

Minivoitures: Petite faiblesse

Publié le 12 mars 2004

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Léger ralentissement de l'activité VSP en février, avec 4 % de ventes de véhicules neufs en moins. Une baisse à mettre au compte d'Aixam, en recul de 13 % sur le mois. Mais Aixam nous a déjà habitués à ce genre d'effet yoyo. Après le bon décollage du mois de janvier, le marché de la...
Léger ralentissement de l'activité VSP en février, avec 4 % de ventes de véhicules neufs en moins. Une baisse à mettre au compte d'Aixam, en recul de 13 % sur le mois. Mais Aixam nous a déjà habitués à ce genre d'effet yoyo. Après le bon décollage du mois de janvier, le marché de la...

...minivoiture marque un palier avec une baisse de 4 % de ses immatriculations en février. Une baisse à attribuer à deux marques : Aixam (- 13 %) et Bellier (- 64 %). Microcar et Ligier se contentent de renouveler leurs volumes de février 2003, tandis que JDM et Chatenet sont une nouvelle fois les grands gagnants du mois : + 11 % pour le premier et + 50 % pour le second. Cette baisse n'inquiète aucun des acteurs du marché, dans la mesure où elle est principalement due au ralentissement mensuel d'Aixam. Or, le leader du marché nous a habitués depuis quelques années à des à-coups aussi nombreux que spectaculaires dans ses ventes. Ceci ne l'empêchant pas de dominer de la tête et des épaules le marché de la VSP, avec des scores en hausse chaque fin d'année.

Chatenet et JDM en embuscade

C'est donc une nouvelle fois Chatenet et JDM qui font la bonne opération en février. JDM en profite pour franchir la barre symbolique des 10 % de parts de marché sur le mois (11,65 %) et même au cumul des deux premiers mois de l'année, avec un peu plus de 11 %. Même situation pour Chatenet qui flirte dorénavant avec les 7 % de parts de marché. Dans le même temps, Aixam et Ligier perdent un peu de terrain, tandis que Microcar maintient une légère hausse à fin février. On attendait cependant mieux du second constructeur européen, qui devrait actuellement profiter à plein de l'arrivée de sa nouvelle MC1. Les succès à répétition de Chatenet et de JDM confirment que la Barooder et l'Albizia plaisent au public. Avec des réseaux moins étendus que leurs concurrents, ces deux marques ne peuvent en effet compter que sur la qualité de leur production. Certainement très motivés, leurs réseaux respectifs sont incontestablement aidés par des voitures véhiculant une bonne image vis-à-vis du public. Et ces très bons résultats donnent assurément des ailes à ces deux marques qui peuvent ainsi recruter chez certains de leurs concurrents, les plus fragiles évidemment. On assiste donc actuellement à un mouvement de fond sur ce marché, avec une redistribution des cartes : les mois qui viennent vont devenir très intéressants. Si le VN a rencontré une petite faiblesse en février, le VO est resté égal à lui-même, avec une nouvelle hausse de 2 %. On vient ainsi de franchir le cap des 1 600 immatriculations sur un mois de février : c'est une première. Cette attractivité du VO confirme l'actuel intérêt du public pour la minivoiture et le potentiel de ce marché pour les réseaux, en matière de marge évidemment. Au cumul des deux premiers mois de l'année, le VO s'inscrit à + 1,6 %, tandis que le VN ne progresse que de 1 %. Dans le climat économique actuel, nombre de marchés s'en satisferaient ! Le premier grand test de l'année 2004 sera le mois de mars. En effet, l'an passé, le marché avait crû de 8 % en mars, avec plus de 700 immatriculations. Quasiment toutes les marques y avaient progressé : à suivre...

Pascal Litt

Voir aussi :

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle