S'abonner
Constructeurs

Marché 4 mois : du mouvement !

Publié le 12 juin 2009

Par Tanguy Merrien
2 min de lecture
Sur le premier quadrimestre 2009, les immatriculations de voitures sans permis ont connu une légère accalmie. Pas de quoi s'alarmer toutefois : la baisse est certes de 6,5 %, mais dans l'ensemble, peu de constructeurs peuvent réellement s'en plaindre. Compte tenu...
...de l'extraordinaire embellie connue depuis 2003 (plus de 60 % de progression), ce léger recul n'a rien de très surprenant. En effet, chacun sait qu'une partie de la clientèle (âgée ou à faible niveau de revenus) a traditionnellement des difficultés à obtenir des financements. De fait, comment s'étonner de ce léger "coup de frein", quand on connaît la frilosité actuelle de l'ensemble du système bancaire ? En prime, rien ne dit que le marché ne va pas repartir dans les mois à venir, compte tenu du flux nourri de nouveautés fournies par les constructeurs (Chatenet, Bellier, Microcar, JDM, etc.). Car les nouvelles autos stimulent toujours les ventes de mini-voitures… Dans le détail, le plus significatif est le fléchissement d'Aixam, dont les immatriculations ont baissé de 15,9 % (1 721 véhicules). Si Ligier et Microcar ont redoublé d'efforts pour grignoter de la part de marché sur le leader, on peut attendre dans les mois à venir une riposte de taille du côté d'Aix-les-Bains. En outre, le groupe Aixam frise toujours les 40 % de part de marché en ajoutant les 120 immatriculations réalisées depuis le début de l'année par les utilitaires Mega, qui n'apparaissent pas sur ce tableau. Du côté du groupe Ligier-Microcar, ce serait plutôt le jeu des vases communicants : le premier perd 4,3 % en volume (1 233 unités), le second gagne… 4,1 % (1 037 véhicules). Des résultats que l'on peut attribuer au relatif essoufflement de la gamme X-Too en face d'une M Go toute jeune. Pour le second peloton, on trouve sans surprise un Chatenet en petite forme. Rien d'alarmant, compte tenu de la "passation de pouvoir" entre Barooder et CH26 sur les chaînes de Pierre-Buffière. En revanche, Bellier rebondit déjà, avec une progression encourageante de 33,5 %. Cela dit, avec en moyenne 30 voitures/mois, le vendéen a sans doute encore une marge d'évolution. Enfin, la petite forme de JDM (-12,1 %, soit 328 voitures) surprend un peu : l'Aloes n'a, elle aussi, pas encore atteint son potentiel. Affaire à suivre !

Photo : JDM Mountain

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle