S'abonner
Constructeurs

Le passé a de l’avenir

Publié le 14 septembre 2007

Par Alexandre Guillet
2 min de lecture
Vous connaissez la blague : deux patrons se retrouvent dans un bureau pour la passation de pouvoir et l'ancien boss confie à son jeune successeur la recette des trois enveloppes : "Tu ouvres la première au bout d'un an pour expliquer que si les résultats ne sont pas à la hauteur, c'est à cause...

      Vous connaissez la blague : deux patrons se retrouvent dans un bureau pour la passation de pouvoir et l'ancien boss confie à son jeune successeur la recette des trois enveloppes :
Vous connaissez la blague : deux patrons se retrouvent dans un bureau pour la passation de pouvoir et l'ancien boss confie à son jeune successeur la recette des trois enveloppes : "Tu ouvres la première au bout d'un an pour expliquer que si les résultats ne sont pas à la hauteur, c'est à cause...
...de l'héritage de l'ancien chef. Un an plus tard, tu ouvres la seconde pour justifier des performances décevantes par une conjoncture défavorable. Enfin, un an plus tard, tu ouvres la troisième et tu prépares trois enveloppes pour celui qui va prendre ta place". Lors de la présentation forcément vitaminée des plans "Cap 2010" et "Ambition 2015", Christian Streiff a déjà donné l[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle