S'abonner
Constructeurs

Le filtre d’habitacle

Publié le 17 février 2006

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Une voiture ne circule pas toujours dans l'air pur de la campagne. Trafic chargé en ville, long tunnel, pots d'échappement des camions et des bus, autant de situations où il est nécessaire de filtrer efficacement l'air entrant dans l'habitacle de la voiture. De bonnes raisons pour ne pas négliger...
Une voiture ne circule pas toujours dans l'air pur de la campagne. Trafic chargé en ville, long tunnel, pots d'échappement des camions et des bus, autant de situations où il est nécessaire de filtrer efficacement l'air entrant dans l'habitacle de la voiture. De bonnes raisons pour ne pas négliger...
Une voiture ne circule pas toujours dans l'air pur de la campagne. Trafic chargé en ville, long tunnel, pots d'échappement des camions et des bus, autant de situations où il est nécessaire de filtrer efficacement l'air entrant dans l'habitacle de la voiture. De bonnes raisons pour ne pas négliger...
...cette option, de même que son entretien. A quoi sert-il ? L'air de l'habitacle traverse un système de ventilation où il est chauffé ou refroidi avant d'être distribué dans l'habitacle au niveau du tableau de bord et des pieds. Il est donc aisé de forcer le passage de l'air au travers d'un filtre. Les premiers filtres apparurent dans les années 70. Ils étaient en fibres de verre et arrêtaient des poussières de la dimension du visible jusqu'à 50 microns, soit environ le diamètre d'un cheveu. En 1990, le constructeur Saab commercialisa le premier filtre à pollen offrant un avantage de taille : une filtration de 4 microns. De plus, un effet électrostatique, fonctionnant comme un aimant, permet d'arrêter les particules de plus [...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle