S'abonner
Constructeurs

L’automobile, un secteur en crise

Publié le 7 avril 2006

Par Alexandre Guillet
5 min de lecture
Entre 2004 et 2005, la rentabilité du secteur automobile s'est dégradée de 40 %, principalement à cause des constructeurs américains. Les européens s'en sortent encore, malgré des coûts de fabrication élevés et une demande qui stagne. En revanche, les sous-traitants français sont dans la tourmente. Réaliser...
Entre 2004 et 2005, la rentabilité du secteur automobile s'est dégradée de 40 %, principalement à cause des constructeurs américains. Les européens s'en sortent encore, malgré des coûts de fabrication élevés et une demande qui stagne. En revanche, les sous-traitants français sont dans la tourmente.
Réaliser...
Entre 2004 et 2005, la rentabilité du secteur automobile s'est dégradée de 40 %, principalement à cause des constructeurs américains. Les européens s'en sortent encore, malgré des coûts de fabrication élevés et une demande qui stagne. En revanche, les sous-traitants français sont dans la tourmente. Réaliser...
...6 % de marge à l'horizon 2009, voilà qui est ambitieux, Monsieur Ghosn. Car si ce ratio n'a rien d'exceptionnel pour un constructeur japonais, il semble en revanche inaccessible en Europe, "en particulier pour un constructeur généraliste", estiment les analystes d'Euler Hermes*. Depuis 5 ans, la marge opérationnelle des constructeurs européens stagne entre 2 et 4 % alors que celle des japonais dépasse les 7 % depuis 2003. Comment font-ils ? Tout simplement, ils ont bénéficié d'une dépréciation du yen de 40 % face à l'euro en 5 ans. "Cette parité favorable est une arme d'une efficacité redoutable quasiment impossible à contrer par des gains de productivité de la part des constructeurs européens", estime Hubert Lema, arbitre responsable de la branche métallurgie chez Euler Hermes. Les japonais bénéficient en outre d'une structure financière solide avec un endettement très maîtrisé : leurs dettes brutes représentent moins de 30 % de leur chiffre d'affaires, contre 57 % chez les européens et 120 % chez les américains ![...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle