S'abonner
Constructeurs

La première monte expliquée aux nuls

Publié le 24 juin 2005

Par Alexandre Guillet
6 min de lecture
Au-delà du système des homologations techniques et commerciales, le secteur des fournisseurs peinture en 1re monte reste relativement méconnu. Avec didactisme, PPG a voulu briser la glace par le biais d'une leçon de choses informelle avec Douglas Pegg, directeur général de l'activité peinture 1re...
...monte du groupe en Europe. La 1re monte automobile représente l'un des budgets les plus importants du groupe PPG. En Europe, le poids de ce secteur est de l'ordre de 1,8 à 2 milliards de dollars selon les exercices. La part de marché de PPG avoisine les 33 % en Europe et serait même supérieure pour le seul marché français. "C'est assurément l'un des postes les plus significatifs du porte-feuille d'activités du groupe", affirme Douglas Pegg. Le groupe est présent sur les marchés traditionnels, mais se développe en Europe de l'Est, principalement en Russie, et en Turquie. Parmi les principaux clients du groupe, on trouve notamment Fiat, Renault, PSA Peugeot Citroën et Volkswagen. "En France, les constructeurs nationaux constituent naturellement le cœur de notre activité", indique Douglas Pegg, avant d'ajouter : "D'une manière très générale, on ne peut pas dire qu'il y a des différences majeures entre les clients sous l'angle méthodes et produits. Toutefois, il y a bien entendu des approches légèrement distinctes. DaimlerChrysler et Ford ne fonctionnent pas de la même manière par exemple." Au chapitre des différences, la politique des constructeurs se distingue au niveau du choix d'un fournisseur unique ou du principe de multifournisseurs. Ainsi, PSA préfère travailler avec deux fournisseurs et DaimlerChrysler avec trois, quand R[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle