S'abonner
Constructeurs

La direction assistée électrique

Publié le 30 juin 2006

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
L'assistance de direction électrique, plutôt qu'hydraulique, est choisie par une majorité de constructeurs pour leurs dernières voitures citadines et compactes. Cependant, certains clients annoncent clairement préférer l'assistance hydraulique. La direction électrique offre pourtant plus d'avantages. A...

...quoi sert-elle ?

Pendant plusieurs décennies, le système de direction n'a été constitué que d'un système de renvois de biellettes. Les voitures devenant de plus en plus lourdes, les constructeurs ont, dans un premier temps, adopté un volant de très grand diamètre, puis, ajouté une assistance pour éviter la sensation de conduite "d'un camion". La première assistance de direction a été commercialisée sur une Cadillac en 1951. Elle équipe aujourd'hui pratiquement tous les véhicules.


L'assistance hydraulique est constituée d'un vérin dans la crémaillère. Il reçoit la pression dès que le conducteur crée un couple de rotation dans la colonne de direction, ce qui génère une force venant en aide à la conduite. La pompe hydraulique est entraînée par le moteur. L'assistance est maximale lors des manœuvres de stationnement, modérée en conduite urbaine et quasiment nulle sur autoroute. Cependant, même dans ce dernier cas de figure, la pompe "tire" sur le moteur et augmente la consommation du véhicule inutilement. Les constructeurs ont alors développé l'assistance électro-hydraulique, la pompe est entraînée par un moteur électrique qui fonctionne uniquement lorsque la pression est demandée. C'est un dispositif qui répond très bien au besoin de réduction de la consommation, mais qui augmente le coût de fabrication.


La direction à assistance électrique permet de réunir les avantages de faible consommation et de coût maîtrisé. La pompe hydraulique est remplacée par un moteur électrique. Un programme électronique gère le couple en fonction de la vitesse. De plus, l'absence de circuit hydraulique est bénéfique à l'environnement.

Comment fonctionne-t-elle ?

Le moteur électrique de la direction apporte une force supplémentaire à celle du conducteur. Un capteur mesure le couple donné au volant et un boîtier électronique commande le taux d'assistance en fonction de la vitesse. Il est élevé pour les manœuvres en ville et progressivement réduit avec la montée de la vitesse. Cette loi d'assistance est variable selon les constructeurs, principalement concernant le centrage. Ce paramètre définit comment la direction doit se comporter lorsqu'elle sort du point milieu. Par exemple, après une ligne droite (direction en point milieu), une voiture à tendance sportive présentera une baisse d'assistance très rapide afin que le conducteur reçoive plus sensation de contact des pneus avec la route. A contrario, un véhicule "plus familial" gardera une assistance élevée en début de braquage pour plus de confort de conduite.


Le moteur électrique peut être positionné en différents endroits. Placé en haut de colonne, derrière le volant, il est alors dans un environnement protégé de la chaleur et des vibrations. Il peut aussi être installé au niveau de la crémaillère. Les constructeurs choisissent ce montage lorsque l'espace dans le tableau de bord est insuffisant. Les éventuels bruits de fonctionnement sont aussi plus isolés. Le moteur est connecté à la direction soit en bas de colonne, soit sur la crémaillère par pignons, par chemin à billes ou par courroie.


La direction à assistance électrique facilite son intégration à l'électronique du véhicule. Un programme sport, par exemple, permettra une suspension affermie, un ESP en partie déconnecté et une assistance de direction réduite. Certaines voitures proposent aussi une aide à la stabilité au freinage et en virage en générant un léger couple au volant.





L'explication et l'argumentation de la technologie automobile : www.auto-innovations.com

Yvonnick Gazeau


 


 





FOCUS

Comment le vendre à son client ?


  • Plus de confort de conduite : La direction électrique permet de profiter d'une assistance sur des véhicules de petite taille. Elle est en plus variable avec la vitesse.

  • Meilleur sensation de conduite : L'assistance électrique variable avec la vitesse permet plus de confort lors des manœuvres et un meilleur ressenti de la route à vitesse élevée.

  • Économie : La direction électrique réduit la consommation en carburant du véhicule.

  • Écologie : La direction électrique réduit la pollution à la fois par une plus faible consommation de carburant et par son absence de circuit d'huile.

    Des objections ?


  • Objection : Les directions électriques sont moins souples que celles hydrauliques.
    Réponse : Les directions hydrauliques ont une souplesse donnée par l'élasticité des flexibles. Les directions à assistance électrique ont un programme dédié à la souplesse : vitesse de retour de volant, montée en puissance, absorption des chocs… Comme ce programme est électronique, il est par définition illimité et offre autant de confort que le premier système.

  • Objection : La direction électrique va fatiguer plus vite la batterie.
    Réponse : Non, la consommation électrique est faible. Elle est nulle en ligne droite, faible en virage et n'est à son maximum que lors des manœuvres de stationnement. En contrepartie, elle réduit la consommation de carburant de la voiture.
  • Partager :

    Sur le même sujet

    Laisser un commentaire

    cross-circle