S'abonner
Constructeurs

La compensation, moteur des exportations

Publié le 24 octobre 2003

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Pour un pays dont la superficie n'excède pas la taille de deux départements français, l'export est un véritable passage obligé. Malgré une situation géopolitique extrêmement difficile, les entreprises françaises et israéliennes continuent à travailler ensemble et à réaliser...
...des affaires. Ainsi, en 2002, le montant des échanges commerciaux entre les deux pays a avoisiné les 2 milliards d'euros (hors diamant), soit 25 % de mieux qu'en 1997. Les exportations de produits français vers Israël représentaient environ 1,175 milliard d'euros, tandis que les importations israéliennes se montaient à 821 millions d'euros. Au total, Israël se situe au 40e rang des clients de la France - au 3e rang du groupe des pays du Moyen-Orient - et au 43e rang de ses fournisseurs. 35 % de la valeur des marchés publics doivent être réinvestis En ce qui concerne l'automobile, on observe une certaine disproportion dans les échanges entre les deux pays. Ainsi, 16 % des exportations françaises concernent l'industrie automobile alors[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle