S'abonner
Constructeurs

jose maria alapont, Chairman, President and Chief Executive Officer de Federal-Mogul Corporation : A chaque nouvelle étape de technologie industrielle,

Publié le 12 octobre 2007

Par Tanguy Merrien
8 min de lecture
En avant-première d’Equip’Auto, nous avons souhaité brosser un tableau de l’industrie automobile contemporaine et avons demandé au p-dg du groupe international Federal-Mogul, José Maria Alapont de nous dépeindre son “terrain de jeu” mondial. Voyages analytiques et mises...
En avant-première d’Equip’Auto, nous avons souhaité brosser un tableau de l’industrie automobile contemporaine et avons demandé au p-dg du groupe international Federal-Mogul, José Maria Alapont de nous dépeindre son “terrain de jeu” mondial. Voyages analytiques et mises...
En avant-première d’Equip’Auto, nous avons souhaité brosser un tableau de l’industrie automobile contemporaine et avons demandé au p-dg du groupe international Federal-Mogul, José Maria Alapont de nous dépeindre son “terrain de jeu” mondial. Voyages analytiques et mises...
...en perspective. Journal de l'Automobile. Est-ce que l'automobile a encore un avenir devant elle eu égard à toutes les attaques qu'elle subit actuellement ?Jose Maria Alapont. Depuis plus d'un siècle, cette industrie a été capable de faire face avec succès à tous les défis qui lui ont été lancés, qu'ils soient technologiques, financiers, administratifs, sécuritaires ou encore environnementaux. Nous allons encore répondre à ce challenge. L'environnement est, certes, devenu une préoccupation majeure mais en même temps une opportunité pour l'entreprise parce que nous allons mettre sur le marché des technologies et des énergies alternatives de façon à résoudre positivement les problèmes qui nous sont posés.Naturellement, je ne crois pas que nous pourrons répondre par une seule solution. Ce ne sera pas une solution unique mais une combinaison de solutions alternatives prenant en compte d'un côté les réductions et les gains au niveau du groupe motopropulseur, d'un autre côté la filtration des systèmes d'échappement et bien sûr les propositions en énergies alternatives.JA. Est-ce que cela signifie que certains acteurs de l'industrie automobile ne pourront pas se plier aux contraintes liées aux nouveaux enjeux ? Assistera-t-on à une mutation de certains acteurs ? jma. Le défi est à la fois pour les constructeurs et les fournisseurs. Du côté constructeurs, je suis évidemment convaincu sur ce point que tous les constructeurs des véhicules particuliers comme des véhicules commerciaux, ont investi en profondeur, pour réussir le passage. En revanche, il est vrai qu'à chaque nouvelle étape de technologie industrielle, la base des fournisseurs se restreint. Nous allons voir des fournisseurs de première ligne faire face, d'un côté, à toutes les demandes en termes d'innovations technologiques qui représentent des co[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle