S'abonner
Constructeurs

Entretien avec Kevin Gaskell, président-directeur général EurotaxGlass’s International AG : "Notre politique de développement repose sur les valeurs futures et les valeurs de marché européennes".

Publié le 19 novembre 2004

Par Tanguy Merrien
11 min de lecture
Sans données chiffrées, sans informations marché, aucune entreprise automobile ne peut aujourd'hui se projeter dans l'avenir. Les frontières s'estompent tandis que les estimations doivent de plus en plus ressembler à des certitudes. C'est là le créneau choisi par EurotaxGlass's, résultante de la...
Sans données chiffrées, sans informations marché, aucune entreprise automobile ne peut aujourd'hui se projeter dans l'avenir. Les frontières s'estompent tandis que les estimations doivent de plus en plus ressembler à des certitudes. C'est là le créneau choisi par EurotaxGlass's, résultante de la...
Sans données chiffrées, sans informations marché, aucune entreprise automobile ne peut aujourd'hui se projeter dans l'avenir. Les frontières s'estompent tandis que les estimations doivent de plus en plus ressembler à des certitudes. C'est là le créneau choisi par EurotaxGlass's, résultante de la...
...fusion des sociétés Eurotax AG et Glass's Information Services. Une entreprise dédiée à la fourniture et au traitement "intelligent" d'informations sur l'automobile et ses composants dans toute l'Europe. Journal de l'Automobile.Comment EurotaxGlass's est-il né ? Kevin Gaskell. La société EurotaxGlass's est issue de la fusion en l'an 2000 de deux entreprises qui, historiquement, avaient pour activité principale la fourniture de valeurs de marché d'occasion. Dans les années 30, William Glass publiait sa première cote d'occasion au Royaume-Uni et, quelque vingt ans après, Hanns W. Schwacke faisait de même en Allemagne. Les deux entités ont poursuivi leur chemin à travers l'Europe jusqu'à leur rencontre en 2000. Ceci explique d'ailleurs pourquoi nous sommes implantés en Australie, un héritage du Common Wealth. JA. Quelle est la représentation géographique du groupe ?KG. EurotaxGlass's couvre 28 pays, de l'Irlande à la Russie, et bien sûr l'Australie. Dès 1960, Hann's W. Schwacke a exporté son savoir-faire et a créé des filiales en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie, en Autriche… et des bureaux que nous avons rachetés par la suite, comme en Slovaquie ou en République tchèque. A la même période, Glass's lançait de nouvelles éditions de cotes d'occasion sur les véhicules et les motos au Royaume-Uni et en Australie. A la fin des années 80, Glass's a acquis les Editions Professionnelles Glass's (EPG), sa représentation française. L'ensemble est devenu leader dans sa partie en Europe. JA. Comment votre activité a-t-elle évolué ?KG. Nous fournissions de manière régulière des cotes de voitures d'occasion. Naturellement, on nous a demandés d'autres données par modèle/ type, comme l'historique des prix, les données techniques, le poids, la consommation… les données consommateurs etc., jusqu'au point le plus important qui est la liaison de ces informations entre elles, "the International Linking". Chaque voiture que nous "créons" dans un pays EurotaxGlass's est affectée d'un code, et toutes les données sont regroupées à Freienbach, en Suisse. Les véhicules sont liés entre eux, ce qui nous permet d'établir tous les comparatifs souhaités et, à tous les niveaux, les prix, les valeurs futures, les équipements, les temps de réparations… Ce qui me manquait le plus lorsque je travaillais pour les constructeurs automobiles, c'était de pouvoir comparer, de bénéficier de ces informations. On s'aperçoit vite qu'on ne sait pas ce qu'on vend dans un pays. JA. Quelle a été votre démarche ?KG. Des clients nous ont demandé des donnée[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle