S'abonner
Constructeurs

Des voitures dans la forêt

Publié le 20 octobre 2006

Par David Paques
12 min de lecture
Une seule intervention de Thierry Breton aura suffi à transformer les industriels de l'automobile en chantres de la mobilité verte, prêts à se défaire de la manne pétrolière. Impossible d'échapper à la frénésie environnementale ambiante, tous les constructeurs se sont mis au vert. En apparence… Sur...
...les collines verdoyantes, trône le blanc de la virginité. Ce blanc synonyme de pureté qu'ont revêtu les modèles de la marque au Lion. En contrebas des vallons, les allées de verdure accueillent les évolutions moteurs du constructeur. Pistons, bielles, vilebrequins et soupapes transformés en fleur des champs… Plus loin, des arbres. Et derrière les promeneurs rassemblés dans une clairière, la 908 RC, concept-car star de Peugeot sur ce Mondial. Cette dernière est au centre des déambulations bucoliques des visiteurs. Une partie de campagne motorisée ! Renoir revisité par Peugeot. A l'image du plan marketing du constructeur sochalien, le Mondial de l'Automobile était, cette année, outrageusement axé sur l'environnement : Du blanc chez Peugeot, chez Fiat, chez BMW ; des arbres chez Ford, chez Skoda, chez Renault ; un jeu écolo rigolo de questions/réponses chez Renault. Fort heureusement, l'environnement n'est pas qu'un concours de communication. Un sujet incontournable, il est vrai. Une évolution nécessaire, certainement. Mais derrière cette forêt d'annonces, de véritables espoirs. Des promesses que chacun s'empresse aujourd'hui d'évoquer. Avec une annonce portant sur la législation des bio-carburants, une semaine, à peine, avant l'ouverture du salon, Thierry Breton, ministre de l'Economie et des Finances, ne pouvait que faire monter la sauce. Et sauce, il y a eu. Honneur aux berlines Energie vedette : le bio-éthanol. Un vrai succès à l'applaudimètre… "Nous croyons en l'éthanol, nous investissons et travaillons pour être en mesure de proposer des modèles", explique Didier Maitret, président de BMW France. "Nous sommes extrêmement favorables aux biocarburants", clame également Frédéric Saint-Geours, directeur général de Peugeot. "C'est une piste très intéressante que Volkswagen approuve", reconnaît lui aussi Thierry Lespiaucq, directeur de Volkswagen France… Chacun a son avis et chacun le donne volontiers. La confidence est, en effet, de rigueur. Mais entre la confidence et l'offre commerciale, il y a souvent un monde. Un "uni-vert" dans lequel beaucoup nous ont fait rentrer durant ce salon. PSA, notamment. Le constructeur a d'ores et déjà annoncé son intention de commercialiser des véhicules flex-fuel durant le premier semestre 2007. "Dans un premier temps, ce sont 307 et C4 qui recevront cette technologie. Nous avons décidé de commencer à ce niveau de gamme parce que cette arrivée ne se cantonne pas à la France. Nous voulons également attaquer le marché suédois. Or, là-bas, ils n'utilisent pas de petites citadines. Ensuite, le projet est de monter en gamme", annonce Béatrice Perrier-Maurer, à l'intelligence technico-économique de l'énergie chez PSA. La 206 flex-fuel, vendue au Brésil et présentée sur le stand de Passion Céréales n'est donc pas une priorité. Du reste, la réflexion devrait être la même chez Renault. Le constructeur dévoilait en effet, sur son stand, la Mégane 1,6 110 ch fonctionnant au bio-éthanol, qu'il lancera au printemps prochain. "Très vite, Clio, Modus et Kangoo devraient être adaptés", précise Alice de Brauer, directrice du pl[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle