S'abonner
Constructeurs

Business Made in Hong Kong

Publié le 1 juin 2007

Par David Paques
10 min de lecture
Organisée par le Hong Kong Trade Developpement Council (HKTDC), la deuxième édition du Salon Auto Parts Fair s'est enrichie à tous niveaux. Avec un penchant de plus en plus affirmé pour l'électronique embarquée, ce rendez-vous d'initiés construit lentement son identité. Ballade au cœur d'un...
Organisée par le Hong Kong Trade Developpement Council (HKTDC), la deuxième édition du Salon Auto Parts Fair s'est enrichie à tous niveaux. Avec un penchant de plus en plus affirmé pour l'électronique embarquée, ce rendez-vous d'initiés construit lentement son identité. Ballade au cœur d'un...
Organisée par le Hong Kong Trade Developpement Council (HKTDC), la deuxième édition du Salon Auto Parts Fair s'est enrichie à tous niveaux. Avec un penchant de plus en plus affirmé pour l'électronique embarquée, ce rendez-vous d'initiés construit lentement son identité. Ballade au cœur d'un...
...événement en pleine croissance. Du 28 avril au 1er mai dernier, se déroulait la 2e édition du Salon Auto Parts Fair d'Hong Kong. L'an dernier déjà, le Journal de l'Automobile s'était rendu sur place pour rencontrer les sourceurs invétérés qui naviguent de Salons en expositions pour trouver les clés du futur marché de la pièce et de l'accessoire. Sentir des tendances, humer des courants et flairer ce qui deviendra un must : voilà le credo de quelques-uns. Pour d'autres, il s'agit simplement de sonder, voire de nouer des liens. Cette année, nous avons donc choisi de renouveler l'expérience. Pour le Salon en lui-même, évidemment. Mais également pour voir l'ardeur de certains à faire du lieu, un carrefour incontournable pour qui souhaite goûter aux délices des marchés orientaux. Comme le HKTDC, justement. Organe de promotion économique de l'ancienne colonie britannique, ce comité de développement joue un rôle majeur dans le rayonnement d'Hong Kong à l'international. Donc dans ce genre de rendez-vous. Et en matière d'automobile, le moins que l'on puisse dire, c'est que cette ville qui jouit d'une des plus fortes concentrations financières du monde a des ambitions. En témoignent les 45 "missions économiques" d'acheteurs et regroupant plus de 800 compagnies, organisées par le HKTDC pour ce rendez-vous. A la recherche des partenaires locaux Le marché automobile Hongkongais n'est en rien comparable au marché chinois. Pourtant, la place que tente de prendre le Salon de cette région administrative spéciale (RAS) dépasse largement les nouveaux territoires frontaliers de la mère patrie. D'ailleurs, le rayonnement de ce rendez-vous dépasse également le simple cadre de l'Asie du Sud. Jouant de son aura internationale quant à l'avant-gardisme de sa technologie, Hong Kong attire, sur son nom, les amateurs d'innovations. D'ailleurs, en débloquant 45 millions de dollars l'an dernier pour la création de cinq centres de R&D, dont un dédié à l'automobile, Hong Kong continue de soigner sa réputation. Mais pas seulement. Car le Salon ne se veut pas exclusif. Ici, l'électronique a son Salon, à part entière. Auto Parts Fair est donc, avant toute chose, une plate-forme sur laquelle les sociétés hongkongaises qui ont fait le choix de produire en Chine, présentent leurs gammes. Même avec une pré[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle