S'abonner
Constructeurs

Bienvenue en 2034 ! : Entretien avec Ramesh Amritraj, président de l’Association Mondiale : "Le cap symbolique des 100 millions d’unités ne paraît plus si illusoire"de l’Industrie Automobile (WAIA)

Publié le 27 avril 2007

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Dans un contexte quelque peu agité, Ramesh Amritraj vient d'être réélu à la présidence de l'Association Mondiale de l'Industrie Automobile (WAIA), qui fêtera ses dix ans l'an prochain. L'ancien directeur général de Tata revient notamment sur le retour de la croissance automobile et sur le...
...défi environnemental. Journal de l'Automobile. Votre réélection à la tête de l'Association a fait grincer des dents, notamment chez les constructeurs chinois : l'orage est-il passé ?Ramesh Amritraj. Je crois qu'il s'agit d'un faux débat et qu'il convient de veiller à ne pas envenimer les choses à partir de quelques déclarations isolées et de surcroît faites à chaud. Je rappelle que l'association est un lieu d'échanges, ce qui explique certaines divergences, mais il ne faut pas perdre de vue que notre mission reste de promouvoir l'industrie automobile et de faire du lobbying auprès des Etats et des investisseurs. Pour être efficaces, nous devons être unis. Sinon, nous reviendrons en arrière et chacun sera limité à un lobbying local… JA. Quelle est votre analyse des formidables résultats du marché automobile l'an passé ?RA. 2033 est effectivement à marquer d'une pierre blanche, puisque le record des ventes de véhicules a été battu et que le cap symbolique des 10[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle