Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Valeo : la succession de Jacques Aschenbroich se prépare

Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo

Valeo : la succession de Jacques Aschenbroich se prépare

Christophe Perillat, actuel directeur des opérations, devient directeur général adjoint avant de prendre la fonction de directeur général en 2022. Jacques Aschenbroich conservera la présidence du groupe jusqu'en mai 2023.

 

Le conseil d'administration de Valeo vient de valider le plan de succession de Jacques Aschenbroich, PDG de l'équipementier. Christophe Perillat, actuel directeur des opérations du groupe a été nommé, le 27 octobre 2020, au poste de directeur général adjoint. Il prendra la direction générale déléguée à l'issue de l'Assemblée générale annuelle prévue en mai 2021. Les fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général sont scindées. Selon ce plan, Jacques Aschenbroich gardera la présidence du conseil d'administration jusqu'en mai 2023. 

 

Christophe Perillat est entré dans le groupe Valeo en 2000. Il a occupé de nombreuses fonctions de directions dans des entités de taille croissante du groupe jusqu'à en devenir le directeur des opérations en 2011. Diplômé de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole des Mines, Christophe Perillat avait auparavant travaillé dans le secteur de l'aéronautique.

 

Reprise de l'activité au 3e trimestre 2020

 

Ce plan de succession intervient au moment même de la publication des résultats financiers du 3e trimestre 2020 de l'équipementier. Le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 4,389 milliards d’euros, en baisse de 8 % par rapport à la même période en 2019, mais de 6 % à périmètre et taux de change constant. Ce dernier se décompose en 3,751 milliards d’euros pour la première monte (-5 %). Le marché de la seconde monte s’affaisse de 6 % (-2 % à périmètre constant) à 448 millions d’euros.

 

"Les mesures prises ont permis de baisser les coûts de structure dans tous les pays et tous les métiers du groupe. La rigueur dans la gestion de nos frais généraux et de nos stocks a eu pour conséquence l'amélioration de notre génération de cash, ce qui permet la poursuite de nos investissements concentrés dans nos plateformes technologiques notamment celles du 48V en France et des caméras frontales en Allemagne et en Chine. Les actions engagées et l'amélioration de l'activité nous permettent de revoir à la hausse nos perspectives de résultats du second semestre 2020 annoncées en juillet dernier et nous rendent confiants dans leur réalisation, sauf bien sûr dégradation significative du marché suite au rebond du Covid 19", a précisé le PDG de Valeo dans la un communiqué.

 

Sur le 3e trimestre 2020, la production automobile a baissé de 5 % dans le monde mais à des niveaux différents selon les zones géographiques. En Chine, la production automobile est supérieure au niveau d’avant crise (en hausse de 7% par rapport au 3e trimestre 2019). En Amérique du Nord, celle-ci a légèrement progressé (+1 %). Mais en Europe, les usines automobiles ont produit 8 % de véhicules en moins, marquant ainsi une reprise moins rapide qu’en Amérique du Nord et en Chine. Au global sur les neuf mois de l'année, la production automobile s'est contractée de 25 % dans le monde contre 21 % pour le chiffre de Valeo. 

 

Pour s'adapter à la chute des ventes provoquée par la crise sanitaire, Valeo avait annoncé la suppression de 12 000 postes dans le monde au premier semestre 2020, dont près de 2 000 en France. Mais la direction a négocié un accord avec les syndicats CFE-CGC et FO pour ne procéder à aucun plan social en France pendant deux ans, en échange d'un gel des salaires.

 

Pour le second semestre 2020, Valeo a retenu les prévisions de volumes de production publiées par IHS qui prévoient toujours une baisse de la production de 3 % sur le second semestre. Des prévisions de marché qui pourront, une fois encore, évoluer selon le rebond du Covid 19.

Copyright photo : Maÿlis Devaux

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ouverture des commerces : un espoir pour le 28 novembre 2020

Le gouvernement a réuni les fédérations pour envisager la prochaine ouverture des commerces, selon des règles sanitaires strictes. Le CNPA estime que les discussions vont dans le bon sens. Pour l'instant,

Affaire Hory contre PSA : la Cour de cassation ordonne la reprise du contrat de DOPRA

La Cour de cassation vient d'annuler l'arrêt de la cour d'appel de Rennes, qui ordonnait la résiliation du contrat entre la plateforme de pièces de rechange du groupe Hory et PSA. Résultat : le constructeur

Jacques-Edouard Daubresse bientôt directeur de DS France

Selon nos informations, la direction générale de DS France devrait prochainement être confiée à Jacques-Edouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA.

Le groupe Amplitude va ouvrir quatre sites MG

L’opérateur deviendra l’un des premiers investisseurs privés représentant MG. Quatre concessions devraient ouvrir leurs portes d'ici la fin de l'année 2020, en Seine-et-Marne et dans l'Oise.

Confinement : les règles du commerce restent inchangées jusqu’au 1er décembre 2020

Sans grande surprise, Jean Castex, Premier ministre, a annoncé, suite au Conseil de défense, le maintien des règles actuelles du confinement et la fermeture des commerces non essentiels, dont l'automobile,

Bridgestone dit non au plan de continuation proposé par l'Etat

Le scénario présenté par le gouvernement pour sauver l'usine de Béthune n'a pas été approuvé par Bridgestone qui confirme donc la fermeture. Les pouvoirs publics veulent toutefois trouver une autre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page