Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
EBP MéCa abat la carte de la personnalisation

Les clients de EBP MéCa auront désormais la possibilité de solliciter des conceptions à la carte en fonction des besoins.

EBP MéCa abat la carte de la personnalisation

L'éditeur de progiciel a créé une passerelle entre les équipes en charge de MRoad, le DMS des réseaux de réparation, et la division EBP Ingénierie. Un rapprochement dont il ressortira une capacité à délivrer des solutions sur-mesure.

 

"Concevoir du spécifique pour des clients qui ont des besoins spécifiques". Par ces mots, Grégoire Leclercq, le directeur général adjoint d'EBP, a introduit une nouvelle ère chez EBP MéCa, celle de la capacité à délivrer des solutions sur-mesure. Une proposition qui découlera de l'accès octroyé aux équipes de l'éditeur de DMS pour les réseaux de réparation à la division EBP Ingénierie, en charge des développements spécifiques.

 

Cette entité du groupe EBP a déjà signé des projets pour des banques, des assureurs et d'autres grandes entreprises. En s'y greffant, EBP MéCa et son produit phare MRoad pourront démarcher les réseaux de réparation et les constructeurs avec une autre valeur ajoutée. "Ce qui prouve que nous sommes passés du statut de SSII à celui d'ESN (entreprise de services du numérique, ndlr)", se félicite Herta Gavotto, la directrice des opération d'EBP MéCa. Un gain d'agilité qui viendra répondre à un besoin identifié chez les clients et les prospects, soutient-elle.

 

Avec le soutien d'EBP Ingénierie, EBP MéCa réalisera les études de faisabilité, le maquettage, le développement, les tests préliminaires, le pilotage et le déploiement de versions entièrement personnalisées de MRoad. "Nous pourrons aussi intervenir sans avoir vendu le progiciel", précise cependant la directrice. Cette offre a été présentée à l'ensemble de la communauté, dont les constructeurs, les RA, les réseaux de mécanique et de carrosserie, à l'occasion d'une soirée événement organisée le 12 mars 2020.

 

Lancé en avril 2019 et largement mis en avant au cours d'Equip Auto, en octobre 2019, MRoad va bientôt dresser le bilan de sa première année de commercialisation. Un tour de calendrier qui a déjà permis de l'installer chez plus 600 clients, d'après Herta Gavotto. Les groupes Doyen, Alliance Automotive et Mon Grossiste Auto comptant parmi les références de ce produit vendu à partir de 45 euros.

 

"Nous avons intégré de multiples modules complémentaires durant cette période et le périmètre sera bientôt complet", assure-t-elle. Les interfaces Darva, le planning atelier et la gestion des heures de travail s'ajouteront prochainement. Mais les mesures adoptées comme moyen de lutte contre la propagation du Covid-19 auront forcément un impact sur le plan initial.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Pas de Mondial de l'Auto à la porte de Versailles en 2020

Le Mondial de l'Auto, prévu du 29 septembre au 11 octobre 2020 à la porte de Versailles à Paris, n'aura pas lieu. Seuls les événements Movin'On, Smart City et les manifestations dans Paris sont, pour

Chômage partiel : comment ça marche ?

Quelles sont les conditions de mise en oeuvre du dispositif de chômage partiel ? Quels sont les motifs acceptés et qui peut en bénéficier ? Le CNPA a analysé l'ensemble des ordonnances parues au Journal

25 ordonnances pour la sauvegarde de l'activité économique

Le gouvernement a annoncé les 25 mesures qui viennent compléter l'état d'urgence sanitaire. Report de charges, étalement des dépenses, fonds de solidarité... Voici le détail des solutions économiques

Automobile : dans l'attente du décret sur le chômage partiel

Les réparateurs qui ne peuvent ouvrir faute de clients ou de protections suffisantes pourront-ils prétendre au chômage partiel ? L'inquiétude grandit dans les réseaux en attendant le décret d'application.

Deux tiers des entreprises de l'artisanat auto ont fermé leurs portes

D'après la FNA, 67 % des entreprises ont été contraintes de stopper leur activité et les trois quarts de leurs salariés ont été placés en chômage partiel. Le CNPA déplore quant à lui le manque

Le marché pourrait perdre trois quarts de son volume en mars 2020

Avec 59 493 immatriculations enregistrées au 17 mars 2020, celles-ci pourraient chuter de plus de 70 % sur le mois complet. En mars 2019, 225 818 cartes grises avaient été enregistrées.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page