Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Toyota embauche 500 personnes à Valenciennes

En janvier 2018, Toyota avait annoncé, en présence d'Emmanuel Macron, un investissement de 300 millions d'euros sur le site de Valenciennes.

Toyota embauche 500 personnes à Valenciennes

Dans le cadre de l'investissement de 300 millions d'euros annoncé en janvier 2018, notamment pour convertir le site à la plateforme TNGA, l'usine d'Onnaing va embaucher 500 opérateurs d'ici 2020 et ainsi faire grimper ses effectifs à 4 500 personnes.

 

La musique est pourtant forte, depuis des années, mais Toyota continue de défier la portée locale dont la partition rappelle à l'envi qu'il n'est plus possible de fabriquer des petits modèles en France. A l'heure où le 2008 va quitter Mulhouse pour Vigo (mais le Mokka X viendra à Poissy), que la production hexagonale des 208 et Clio sera quasi-inexistante, que Smart file en Chine, le japonais a annoncé un investissement de 300 millions d'euros pour moderniser son usine hexagonale et va y créer 500 nouveaux postes pour encore augmenter sa production.  

 

"Le site de Valenciennes entre dans une nouvelle ère avec l’industrialisation de l’architecture TNGA qui va nous permettre de produire les véhicules des années 2020, explique, dans un communiqué, Luciano Biondo, le président de l'usine d'Onnaing (TMMF). La campagne de recrutement que nous démarrons va porter nos effectifs à 4 500 personnes, une taille jamais atteinte depuis le début du site en 2001. Cela démontre à la fois la vitalité des ventes de Toyota en Europe ainsi que la confiance du groupe dans un site performant qui compte un personnel motivé, compétent et prêt à relever les défis qui nous attendent."

 

"Conformément à la politique de recrutement de l’entreprise, explique le constructeur, les 500 nouveaux agents de production seront recrutés sans aucune exigence de diplôme ni d’expérience professionnelle et se verront proposer pour leur grande majorité un contrat à durée déterminée (CDD) de 18 mois. Chaque nouvelle recrue suivra une formation adaptée de 3 à 4 semaines au centre de formation situé sur le site de Toyota et sur ligne de production."

 

Nombre de ces CDD pourront devenir des CDI. En effet, après être passé de 2 938 à 3 150 salariés en CDI entre janvier 2018 et aujourd'hui, le constructeur en vise 3 600 d'ici fin 2020.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Parascandola se développe avec Citroën

Le groupe Parascandola devrait ajouter à son réseau, le 1er janvier 2020, trois concessions Citroën et DS. De quoi lui permettre d’atteindre environ 5 500 véhicules neufs vendus à l’année.

Le groupe RCM acquiert 4 nouvelles concessions Mercedes-Benz Trucks

L’entité Saga Mercedes de l’opérateur rachète le groupe Massoni, qui dispose de 4 concessions localisées dans le Périgord et le Limousin.

Le groupe Maurin prend le panneau Ford en Belgique

L’opérateur nîmois ne s’arrête plus et enchaîne les opérations de croissance externe. Selon l’Autorité de la concurrence belge, le groupe serait en passe d’acquérir deux concessions Ford

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page