Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
DRIVES et Linkedin s'unissent pour comprendre les attentes du secteur automobile

DRIVES et Linkedin s'unissent pour comprendre les attentes du secteur automobile

Le projet DRIVES, qui rassemble plusieurs partenaires européens, et le réseau professionnel LinkedIn ont noué un partenariat pour comprendre l'évolution des métiers et des besoins en compétences de l'industrie automobile.

 

En représentant 7 % du PIB de l'UE et en rassemblant plus de trois millions d'emplois rien que dans la construction, le secteur automobile constitue l'un des piliers de l'économie européenne. Aussi porteur soit-il, celui-ci fait face aujourd'hui à de multiples bouleversements techniques et technologiques, qui se traduisent notamment par une pénurie de collaborateurs compétents, tant au niveau qualitatif que quantitatif. C'est précisément pour comprendre cette évolution, mais aussi pour donner des réponses adaptées à la situation, que DRIVES et LinkedIn s'associent.

 

Le projet de développement et de recherche sur les compétences en matière d’enseignement professionnel innovant (DRIVES) rassemble 24 partenaires européens issus de 11 pays de l'UE. LinkedIn, de son côté, en sa qualité de réseau social professionnel leader dans le monde, connaît mieux que quiconque les tendances RH actuelles. Dans le cadre de ce partenariat de recherche, LinkedIn utilisera ainsi des informations tirées de son réseau professionnel afin de fournir à DRIVES une représentation détaillée des caractéristiques spécifiques de la main-d'œuvre de l’industrie automobile de l’UE, en considérant l’expérience professionnelle et les compétences.

 

"Un des objectifs du projet DRIVES consiste à cartographier les manques et les inadéquations actuels du secteur en matière de compétences, tout en analysant les tendances émergentes ainsi que les besoins futurs en matière de compétences. Cet objectif aboutira à l’élaboration et à la tenue d’une feuille de route stratégique en matière de compétences automobiles, qui servira de base pour mettre à jour les cadres de compétences actuels et en élaborer de nouveaux", détaille Jakub Stolfa, gestionnaire du projet et membre de l'Université technique d'Ostrava (République tchèque).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Paul-Henri Dubreuil :

Comme annoncé hier dans nos colonnes, le groupe Dubreuil récupère les sites de Chartres et Dreux, et signe ainsi son retour dans le réseau Citroën, marque avec laquelle il a créé la structure Claris

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page