Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Un exercice financier 2017/2018 positif pour Jaguar Land Rover

Un exercice financier 2017/2018 positif pour Jaguar Land Rover

Le constructeur annonce avoir vendu 614 309 voitures dans le monde, lors de son dernier exercice financier avec, à la clé, un chiffre d’affaires de 28 milliards d’euros et un bénéfice avant impôts de 1,7 milliard d’euros.

 

Jaguar Land Rover dresse un bilan positif de son dernier exercice financier arrêté au 31 mars 2018. Premier motif de satisfaction, ses ventes mondiales ont augmenté de 1,7 % pour s’élever à 614 309 véhicules, notamment grâce aux Jaguar F-Pace, Land Rover Discovery et Range Rover Velar.

 

La demande s’est accélérée en Chine (+19,9 %), en Amérique du Nord (+4,7 %) et sur les marchés export (+3,4 %). Des régions dynamiques qui ont permis de pallier la baisse des ventes du constructeur en Europe (-5,3 %), en particulier au Royaume-Uni (-12,8 %). Jaguar Land Rover attribue ce repli européen à "l’incertitude entourant les modèles diesel, le Brexit et les taxes".

 

Cette hausse globale des ventes a permis au constructeur de générer un chiffre d’affaires de 28 milliards d’euros, un total en hausse de 6 %. Son bénéfice avant impôts s’est quant à lui établi à 1,7 milliard d’euros.

 

4,7 milliards d’euros d’investissements

 

"En dépit d’un climat défavorable, ces résultats reflètent les assises solides de Jaguar Land Rover. Les ventes ont atteint un nouveau sommet. La demande soutenue sur nos principaux marchés export a compensé les conditions difficiles au Royaume-Uni et en Europe. A l’heure où nous fêtons nos dix premières années au sein du groupe Tata, notre objectif est de préparer notre avenir. Nous allons continuer à investir massivement dans de nouveaux véhicules, dans nos usines de fabrication et dans des technologies automobiles de demain, dans le droit fil de notre démarche vers un monde autonome, connecté, électrique et de mobilité partagée",commente Ralf Speth, le CEO de Jaguar Land Rover.

 

Pour l’exercice 2018-2019, le constructeur mise particulièrement sur le Jaguar I-Pace, son premier modèle 100 % électrique, sur le Jaguar E-Pace, son nouveau SUV compact, ou encore sur la Jaguar XF Sportbrake et les versions hybrides des Range Rover et Range Rover Sport. L’entreprise compte également poursuivre ses investissements dans les produits et les technologies. Ceux-ci devraient s’élever à 4,7 milliards d’euros.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Volvo inaugure sa première usine américaine et dévoile la S60

Le Suédois dispose maintenant d'un outil de production sur son troisième marché mondial, les Etats-Unis. Dans un premier temps, cette usine de Charleston produira la nouvelle berline S60 avant d'être

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page