S'abonner

A bord de la Mobilize Limo

Publié le 9 juin 2022

Par Gredy Raffin
6 min de lecture
Renault et Mobilize proposent enfin du concret au chapitre produits. En effet, les premières berlines Limo, dédiées aux Taxis et VTC, ont pris la route à Madrid, en Espagne. En plus d'être 100 % électrique, ce modèle est accompagné d'un large univers de services.
100 % électrique, la Mobilize Limo défend un coût d'utilisation inférieur à celui d'une berline hybride.
100 % électrique, la Mobilize Limo défend un coût d'utilisation inférieur à celui d'une berline hybride.

En 2018, Didi Chuxing, l'alter ego chinois d'Uber, avait réuni autour de lui des constructeurs parmi les plus importants dans l'idée de définir un cahier des charges industriel qui aboutirait à la création d'un véhicule unique. Il s'agissait alors de produire un véhicule électrique taillé pour le transport de personnes en milieu urbain.

 

Un projet auquel l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi de l'ère Carlos Ghosn s'était associée, en plus de Toyota et Volkswagen. Si le projet n'a encore rien donné de concret, le groupe franco-japonais a repris le concept à son compte. Telle pourrait être une manière de raconter la genèse de la Mobilize Limo, ce véhicule conçu pour les chauffeurs de taxi et de VTC.

 

Berline de 4,67 mètres de long, la Limo n'est autre qu'un tout nouveau modèle lancé par Renault sur le marché chinois exclusivement. Seuls quelques menus détails ont été changés pour sa mission européenne : le système de navigation chinois laisse place à Android Auto et Apple CarPlay par souci de simplicité, la banquette arrière bénéficie d'un troisième appuie-tête et l'accoudoir central recèle un compartiment réfrigéré et loge des commandes déportées pour gérer la radio depuis les places arrières.

 

Autrement, seul le logo change et celui au cercle barré de Mobilize vient sertir la carrosserie. La Limo affiche de fait la couleur, elle ne sera pas à retrouver dans les halls des concessions Renault. "Notre constructeur produit et écoule des voitures pour les particuliers et les entreprises. Mobilize vient pour s'adresser aux chauffeurs et sociétés de transport uniquement", dit-on de concert à la direction de la filiale fondée en 2021.

 

De l'espace à bord et de l'autonomie

 

La Limo aspire à soigner les passagers et le chauffeur. L'empattement de 2,75 m, le centre de gravité bas et les suspensions réglées pour plus de confort constituent les principaux atouts du châssis, tandis que le bagage d'aides à la conduite (Adas) et le haut niveau de connectivité augmenteront l'expérience à bord pour les chauffeurs. Avec 500 litres, le coffre de la tricorps offre une des plus intéressantes contenances du segement.

 

 

Cependant, certains éléments font grimacer. Il y a notamment cet ajustement approximatif de l'insert couleur aluminium sous l'aérateur droit du tableau de bord. D'ailleurs, cet élément courant sur toute la longueur peut provoquer l'inconfort visuel du conducteur les jours de fort ensoleillement en réfléchissant la lumière. Les poignées extérieures, en plastique, laissent aussi sceptique sur leur durabilité dans des métropoles où les passagers manipulent les éléments avec un haut niveau de stress.

 

Techniquement, la Limo embarque une batterie de 60 kWh. Mobilize annonce une autonomie de 450 km en cycle WLTP mixte pour la berline de 1 610 kg. Si cela devrait suffire pour couvrir le kilométrage quotidien moyen des taxis et des VTC, l'acceptation des charges DC permettront de récupérer 250 km en 40 minutes. Autrement, le véhicule supporte la charge AC (7 à 11 kW).

 

A lire aussi : Renault dévoile la stratégie de Mobilize pour conquérir le marché de la mobilité

 

Au volant, la berline remplit globalement le contrat. Elle pêche, en revanche, un peu sur le freinage qui manque de progressivité, d'autant que les trois niveaux du système de récupération d'énergie pourraient avoir plus d'impact sur le ralentissement du véhicule. En la matière, la technologie de la Nissan Leaf s'en sort bien mieux, par exemple.

 

Durant le roulage en milieu urbain, un intriguant escargot vert apparaît au tableau de bord. Il s'agit d'une indication pour que le conducteur sache que le régulateur de basse vitesse est activé. Alors, la Limo peut gérer de manière autonome ses accélérations et ses arrêts jusqu'à 30 km/h. Ce qui s'avère pratique dans les embouteillages.

 

Implication des points de vente RRG

 

Mobilize a pensé la Limo comme une solution VaaS (Vehicule-as-a-Service). Le produit n'est en quelque sorte qu'une porte d'entrée sur Mobilize Driver Solutions, l'écosystème digital et serviciel tourné vers le conducteur. Pour y accéder, le client déboursera 1 499 euros par mois sous forme de contrat de leasing flexible pouvant aller jusqu'à 6 ans ou 300 000 km. Les estimations tablent sur une économie de 10 % sur le coût total d'utilisation (TCU) par rapport à une voiture hybride équivalente.

 

A ce tarif, le chauffeur bénéficie d'une garantie, d'une assurance, d'un service d'assistance, d'un contrat d'entretien et de réparation, de la prise en charge des pneumatiques, d'un support client dédié, d'un badge d'accès à 250 000 bornes (avec des tarifs négociés chez Ionity), tout comme d'un accès privilégié aux ateliers des sites Renault partenaires.

 

A ce titre, les points de vente retenus devront mettre en place une réception et deux mécaniciens à part pour traiter au plus vite les interventions. A Paris, où l'offre sera lancée à la rentrée de septembre, Mobilize a porté son choix sur le site RRG de Fresnes (94).

 

A lire aussi : Le projet de scission des activités de Renault est en bonne voie

 

A Madrid, Mobilize a débuté avec 40 exemplaires, exploités par la société Cabify sous la marque de VTC Vecttor. Dans la capitale française, le volume devrait un peu plus important car la représentation des VTC y est plus importante par rapport aux taxis (60 % des véhicules contre 40 % à Madrid et dans les autres villes européennes). La part des indépendants est donc plus élevée, à 95 % contre 80 % en moyenne ailleurs.

 

"L'électrification des flottes et les contraintes des métropoles amèneront les professionnels à se tourner vers des solutions pérennes. Le modèle de véhicules, le mode de financement ou encore l'accès à la recharge sont autant de questions qu'ils se posent et Mobilize Driver Solutions apporte une réponse où tout-compris", soutient Sophie Richard, la responsable produit du programme.

 

Quid de l'approvisionnement de ces véhicules fabriqués en Chine, en ces temps compliqués ? Chez Mobilize, la direction assure que des flux ont été sécurisés. "Quelques milliers d'unités" arriveront à Paris prochainement pour assurer un stock tampon destiné à satisfaire le plus rapidement les commandes passées en ligne.

 

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle