S'abonner

Arval et Emil Frey France lancent Autosphere Lease

Publié le 8 octobre 2021

Par Catherine Leroy
4 min de lecture
Le loueur longue durée et le premier groupe de distribution en France vont lancer une offre à destination des professionnels baptisée Autosphere Lease. Une première étape pour un partenariat amené à se développer, notamment dans le véhicule d'occasion.
Ferreol Mayoly, directeur d'Arval France, et Hervé Miralles, président d'Emil Frey France et Belgique, annoncent la création d'Autosphere Lease.
Ferreol Mayoly, directeur d'Arval France, et Hervé Miralles, président d'Emil Frey France et Belgique, annoncent la création d'Autosphere Lease.

Emil Frey France, premier groupe de distribution en France, vient de signer un partenariat avec le loueur longue durée Arval. Cette offre porte le nom d'Autosphere Lease - Autosphère étant désormais la marque commerciale des concessions du groupe - et se concrétise par une activité de location de moyenne et longue durée à destination de la clientèle professionnelle (entreprises et professions libérales). Partenaire de la Société générale et de CGI Finance pour le financement des particuliers, le groupe de distribution se rapproche donc aujourd'hui de la BNP et de sa filiale de location pour le financement des professionnels.

 

Dès février 2022, les 250 concessions réparties sur une grande partie du territoire français et le site autosphere.fr commercialiseront Autosphere Lease. Arval, de son côté, gèrera l'intégralité du back office et de la gestion des contrats, grâce à une équipe dédiée à cette activité.

 

Partenariat stratégique

 

"Notre écosystème est encore constitué de nombreux acteurs, chacun avec un rôle bien défini mais en lien les uns avec les autres. Mais aujourd'hui les lignes bougent et l'intérêt de ce partenariat repose sur notre complémentarité : la proximité avec les clients pour le groupe Emil Frey et la gestion à distance pour Arval", a indiqué Ferreol Mayoly, directeur général d'Arval France, lors d'un point avec la presse. "Une communauté d'intérêt  dont l'objectif est de dégager des synergies et améliorer la chaîne de valeur", a ajouté Hervé Miralles, président d'Emil Frey France et Belgique. Les deux acteurs ayant basé leurs plans de développement à moyen terme notamment sur des partenariats stratégiques.

 

Lire également : Emil Frey France et BCAuto enchères révèlent la carte des futurs centres de reconditionnement

 

L'activité BtoB pèse d'ores et déjà près de 50 % des ventes de véhicules neufs du groupe de distribution qui se sont élevées au total à 122 362 unités en 2020. Le partenariat avec Arval ne viendra pas en substitution de ce volume mais constitue une offre de conquête, dont les objectifs en année pleine doivent atteindre 20 000 véhicules, regroupés dans des flottes moyenne de 30 à 50 véhicules. Une cible également visée par le loueur de longue durée. Les petites flottes pèsent environ 20 % d'une activité qui a représenté 340 000 véhicules loués fin 2020 en France.

 

"Notre partenariat va nous permettre d'accéder à un autre type de clientèle", assure Hervé Miralles, qui ne voit rien d'exceptionnel à se développer sur les mêmes secteurs que les constructeurs, dont certains proposent déjà des cellules dédiées aux flottes. "Le client appartient à celui qui le travaille bien", a précisé le patron du groupe de distribution.

 

De son côté, Arval propose déjà au monde de la distribution des offres de location de longue durée en marque blanche, notamment dans le réseau Hyundai et avec le groupe Gueudet (2e groupe de distribution en France avec 42 633 véhicules neufs vendus en 2020). "Mais ce sont des services standards que nous proposons. Autosphere Lease disposera d'une entité dédiée", précise Ferreol Mayoly.

 

L'occasion en ligne de mire

 

Ce partenariat, basé sur le long terme, ne représente cependant que le premier étage de la fusée. "Ce serait une erreur de regarder notre coopération uniquement par le prisme de ce produit. La communauté d'intérêt doit être plus large et nous devons chercher à développer d'autres synergies, chacun à partir de son cœur de métier", a poursuivi Hervé Miralles. Très vite, les développements sur le véhicule d'occasion devraient donc apparaître. Le loueur, qui revend aujourd'hui ses buy back à marchands pourrait tout à fait s'intégrer dans la chaîne de valeur créée par le groupe Emil Frey, sur le reconditionnement des véhicules de seconde main.

 

Par ailleurs, des offres de mobilité au sens large devraient également être proposées dans une prochaine étape. "Un distributeur ne peut pas être un opérateur de mobilité rentable. Ce partenariat va donner des réflexions pour s'insérer dans ce mouvement. Seul, la connaissance technique et donc la rentabilité de ce sujet nous demanderait des années", avance Hervé Miralles.

 

Lire également : Hervé Miralles, Emil Frey France : "Le modèle économique des groupes de distribution doit évoluer"

 

Avec un point de jonction évident : la location en moyenne durée des véhicules d'occasion. Les offres d'abonnement l'automobile commencent à se multiplier. Basées sur les véhicules neufs, leur tarifs seraient inaccessibles pour la plupart des consommateurs. En revanche, elles prennent tout leur sens et surtout leur rentabilité à partir du VO.

Laisser un commentaire

cross-circle