S'abonner
Constructeurs

Une victoire à la Prius

Publié le 19 novembre 2004

Par Tanguy Merrien
2 min de lecture
Qui aurait dit, lors de la commercialisation en France de sa première version et à ses 150 malheureux modèles vendus, que la Prius serait sacrée Voiture de l'Année 2005 ! L'admiration le cède à la surprise. Malgré l'accueil cinglant du public français en 2000, la sanction des ventes et son corollaire,...
Qui aurait dit, lors de la commercialisation en France de sa première version et à ses 150 malheureux modèles vendus, que la Prius serait sacrée Voiture de l'Année 2005 ! L'admiration le cède à la surprise. Malgré l'accueil cinglant du public français en 2000, la sanction des ventes et son corollaire,...
Qui aurait dit, lors de la commercialisation en France de sa première version et à ses 150 malheureux modèles vendus, que la Prius serait sacrée Voiture de l'Année 2005 ! L'admiration le cède à la surprise. Malgré l'accueil cinglant du public français en 2000, la sanction des ventes et son corollaire,...
un retour tardif sur investissements, le groupe Toyota a continué de miser sur la motorisation hybride. Une obstination qui lui vaut d'ores et déjà plusieurs victoires. Celle d'avoir cru en son produit, celle d'avoir su soutenir une technologie nouvelle, celle d'avoir parié sur un concept environnemental. Ce succès quasi inégalé de Toyota - 58 journalistes composant le jury ont voté pour la Prius et 37 d'entre eux l'ont désignée première - témoigne peut-être d'une évolution des mentalités. Voter, en effet, pour un véhicule à motorisation hybride (essence/électricité) n'est n[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle