S'abonner

Rétrofit : Phoenix Mobility va s'installer à l'usine Renault de Flins

Publié le 18 juillet 2022

Par Gredy Raffin
2 min de lecture
Le constructeur et le spécialiste grenoblois de la conversion en véhicules électriques vont démarrer une phase de test dans la Re-Factory de Flins (78). Au terme de cette étape, Renault et Phoenix Mobility pourraient devenir des partenaires pour proposer des solutions en après-vente.
Selon l'accord, Renault produira les kits et Phoenix Mobility les commercialisera.
Selon l'accord, Renault produira les kits et Phoenix Mobility les commercialisera.

Un début de reconnaissance à grande échelle. Voilà comment certains seront tentés d'interpréter l'annoncer faite, le 18 juillet 2022, par Renault et Phoenix Mobility. Le constructeur automobile et le spécialiste grenoblois du rétrofit ont rapporté avoir signé une lettre d'intention qui aboutira, à terme, à une coopération industrielle autour du véhicule électrique.

 

Par cette lettre, Renault s'est engagé à réaliser un test de faisabilité au sein de son usine de Flins (78). Une étape qui "consiste en une phase de co-développement en vue de la commercialisation d’un premier kit rétrofit pour Renault Master dès 2023", explique le constructeur par voie de communiqué. "L’objectif de cette première étape sera de commercialiser et installer environ 1 000 kits rétrofit et de démontrer, auprès des clients professionnels, les bénéfices de la démarche", est-il ensuite précisé.

 

A lire aussi : Symbio prêt à changer de dimension

 

Les premiers éléments de l'accord laissent déjà apparaître un schéma assez clair. Les équipes de la Re-Factory à Flins mettront à profit leur savoir-faire opérationnel pour assembler des kits sur ce site industriel dédié à l’économie circulaire. Pour sa part, Phoenix Mobility prendra la responsabilité de l’exploitation commerciale auprès d'un public de professionnels.

 

Et François Delion, le directeur de l'après-vente du groupe Renault, de commenter : "Ce partenariat avec Phoenix Mobility représente la première association entre un constructeur automobile et une start-up prometteuse pour lancer une offre commerciale inédite sur le marché après-vente et répondre ainsi aux attentes de nos clients professionnels à la recherche de solutions de mobilité plus durables et plus économiques".

 

De la compétition en vue ?

 

Phoenix Mobility connaît bien les produits de la marque au losange pour avoir finalisé un procédé de conversion des Renault Trafic. Une solution technique dont l'entreprise cofondée par Wadie Maaninou et Antoine Desferet a fait la démonstration en présence de gestionnaires de parcs de véhicules, en mai dernier à Paris.

 

Selon nos informations, Phoenix Mobility n'est pas la seule entreprise du secteur du rétrofit avec laquelle Renault mène des discussions. En effet, Rev Mobilities, le concurrent direct sur le segment de la transformation des utilitaires, avancerait également sur le dossier. Toujours est-il que les grenoblois ont pris un coup d'avance dans un domaine où la rapidité d'exécution sera l'une des clés du succès.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle