S'abonner
Constructeurs

Patrick Le QUEMENT : On nous a fait porter un chapeau un peu grand pour nous…

Publié le 5 octobre 2007

Par Alexandre Guillet
3 min de lecture
Journal de l'Automobile. Quelles étaient les différences entre le cahier des charges du Sandero et celui de la Logan ? Patrick le quement. On ne peut absolument pas comparer les deux....
Journal de l'Automobile. Quelles étaient les différences entre le cahier des charges du Sandero et celui de la Logan ? Patrick le quement. On ne peut absolument pas comparer les deux....

Pour la Logan, le cahier des charges initial stipulait avant tout de réussir le break. La berline, qui a été commercialisée avant, a donc été conçue dans l'optique du break à venir. Pour la Sandero, ce n'est pas le cas. Il n'y a pas de break à venir ou alors il sera totalement différent. Par conséquent, vous y trouvez notamment des dévers beaucoup plus prononcés. Par ailleurs, d'un point de vue "marché", la Sandero devait répondre aux attentes des clients du Mercosur : il s'agit donc d'un véhicule reposant sur les valeurs de la robustesse et de l'utilité.
JA. Quel studio de design a gagné le concours interne sur ce modèle ?
plq. Plusieurs studios ont, en effet, été mis en concurrence et c'est celui de Barcelone qui s'est distingué. Assez nettement d'ailleurs, il n'y a guère eu d'hésitation.
JA. Que répondez-vous à ceux qui estiment qu'un modèle low-cost ne peut pas être une réussite stylistique ?
plq. C'est une contre-vérité évidente. Si l'architecture initiale est bonne, on peut toujours réaliser une belle voiture, quel que soit son segment ou son positionnement. Sans avoir la prétention de dire que nous en sommes la preuve, on peut tout à fait concevoir et dessiner une belle voiture low-cost.
JA. Dans un premier temps avec la Twingo 2, puis ensuite avec le projet de la nouvelle Laguna, la direction du style a été pointée du doigt par Carlos Ghosn : quel était le problème ?
plq. Vous savez, on nous a fait porter un chapeau un peu grand pour nous… On a stigmatisé le design par rapport aux délais supplémentaires pris par ces projets, mais c'est surtout l'objectif élevé fixé pour la qualité qui les expliquent. Dans le cas précis de la Laguna, lors de la présentation en interne, nous avons montré simultanément la berline et le coupé. Or le coupé a été plébiscité et on nous a demandé de renforcer la filiation entre les deux véhicules et d'implémenter des traits de style du coupé sur la berline. C'est donc moins dramatique à vivre que ce que la rumeur a colporté…
JA. Suite à ces épisodes néanmoins, vous n'avez guère été épargné : allez-vous rester chez Renault ?
plq. Oui ! Je suis heureux au sein de ce groupe que je connais depuis longtemps maintenant. Je travaille beaucoup, je suis bien rémunéré, on m'apprécie je crois… Je n'ai pas vraiment de raisons de me plaindre ! J'ai d'autant plus d'envie de rester que le challenge du cycle des 26 nouveaux modèles est un chantier énorme, mais diablement motivant.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle