S'abonner
Constructeurs

Mondial de la Minivoiture : le cru 2007 !

Publié le 20 octobre 2006

Par Alexandre Guillet
17 min de lecture
Si les rangs des marques habituelles étaient clairsemés, les nouveautés n'ont pas manqué. Et les quadricycles de loisirs se multiplient ! Une chose est sûre, la Porte de Versailles ne fait plus guère recette et les rangs de la minivoiture sont devenus clairsemés parmi les...
...constructeurs automobiles. D'évidence, une manifestation adaptée à ce secteur d'activité reste à inventer, mais en tout cas force est de constater que les marques exposantes ont joué le jeu, sans se contenter de faire acte de présence.Incontestablement, des quatre constructeurs de minis traditionnelles, Ligier est celui dont le stand était le plus fourni en nouveautés. Conservant pour le moment son avance sur Microcar, la marque de Vichy poursuit une belle dynamique. Avec un credo : remettre sans cesse l'ouvrage sur le métier !Cette politique se traduit par le lancement, non pas d'une X-Too 3, mais plutôt d'une déclinaison plus longue qui faisait encore défaut à la gamme.Baptisée X-Too Max, elle se distingue par sa structure aluminium allongée de 180 mm au niveau de l'empattement et affinée pour rester dans les fameux 350 kg réglementaires. Un allongement allié à un léger élargissement, mais qui se traduit en outre par un style sensiblement revu. La silhouette reste très proche, bien sûr, mais ailes et peau extérieure de portes ont été redessinées, arborant une nervure dynamique qui rappelle un peu celle de la Mercedes Classe B, tandis que la prise d'air de pare-chocs, les feux arrière ou encore les jantes sont aussi inédits. Une glace de custode plus arrondie et le hayon moins vertical achèvent de lui donner un style plus automobile. Comme le gabarit, d'ailleurs, même s'il faut reconnaître l'effort de Ligier pour ne pas faire trop grand : 2,99 m de long pour 1,47 m de large.Pour cette déclinaison longue, la marque revendique en outre le volume de coffre le plus important de la catégorie, avec 1 500 litres. Ligier : les nouveautés fusent ! A travers une gamme rééquilibrée, la X-Too Max représente un effort financier variable, entre 150 et 700 euros, l'écart se réduisant notablement sur le haut de gamme Titanium. Représentant le gros des ventes, ce dernier proposé à 12 800 euros se situe à mi-chemin entre l'Aixam A741 SL et la nouvelle Crossline équivalente (respectivement 12 250 et 13 300 euros). Une finition Sport proche de la série limitée "Team 26" s'ajoute, pour plaire aux nouveaux clients : roues 14 pouces, voies élargies, garde au sol réduite, double sortie d'échappement !Par ailleurs, cette nouvelle carrosserie est une aubaine pour donner naissance à un vrai quadricycle lourd 4 places. Même s'il ne fait guère de doute que la version courte aurait été suffisante (les places arrière servant de toute façon d'appoint), cette X-Too Max 4 places marque le vrai retour de Ligier sur un terrain délaissé depuis l'abandon de l'Optima 4. Bien sûr, elle adopte le Lombardini LGW 523 à injection multipoint de 15 kW, avec en vue l'exportation, notamment vers l'Angleterre, principal débouché avec la France pour les quadricycles lourds.Du côté moteur, alors que le nouveau Lombardini CRS à rampe commune se fait attendre et la concurrence ne manque pas de se tourner massivement vers le Yanmar, Ligier marque son attachement au motoriste italien. Au point d'obtenir un développement spécifique du Focs en attendant le "petit" nouveau prévu pour le printemps 2007. Partant du bicylindre bien connu, Ligier a obtenu de nombreuses modifications concourant à limiter bruit et vibrations (couplées à l'ajout de masselottes sur la coque du véhicule) et aussi à éliminer les disparités de fabrication. Le nom de "Ligier Progress ACT" désigne ainsi un bloc muni entre autres d'un nouvel ensemble pistons-bielles et d'un volant moteur spécifique, tandis qu'un passage au banc longue durée se fait sur chaque bloc. Un premier pas avant le lancement du LDW 442 CRS !Pour l'ensemble de la gamme X-Too, la plus grande nouveauté tient dans l'adoption d'une garantie ZOOM Marché 9 mois : l'heure de la pause ! En soi, une croissance de 1,7 % sur les 9 premiers mois de l'année n'a rien de spectaculaire. Pourtant, parlez-en à un professionnel de l'automobile : les grands constructeurs font grise mine, avec une baisse de 3,1 % sur les trois premiers trimestres. Sans parler des 7,5 % de hausse en septembre (988 immatriculations contre 919), qui font écho à la plong[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle