S'abonner
Constructeurs

Les fondeurs souffrent

Publié le 29 octobre 2004

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Les fondeurs français souffrent et vont continuer de souffrir s'ils ne parviennent pas à transférer sur leurs donneurs d'ordre la hausse du prix des métaux. Les entreprises les plus touchées par la hausse du coût des matières premières sont les transformateurs de métaux (forge, fonderie,...
Les fondeurs français souffrent et vont continuer de souffrir s'ils ne parviennent pas à transférer sur leurs donneurs d'ordre la hausse du prix des métaux.
Les entreprises les plus touchées par la hausse du coût des matières premières sont les transformateurs de métaux (forge, fonderie,...
Les fondeurs français souffrent et vont continuer de souffrir s'ils ne parviennent pas à transférer sur leurs donneurs d'ordre la hausse du prix des métaux. Les entreprises les plus touchées par la hausse du coût des matières premières sont les transformateurs de métaux (forge, fonderie,...
...décolletage) et plus généralement l'industrie mécanique qui travaille à 40 % en sous-traitance pour l'automobile. Du fait de la concurrence des pays à faibles coûts de main-d'œuvre et d'une délocalisation croissante, ces acteurs souffrent déjà depuis quelques années. "Le nombre de défaillances d'entreprises dans le secteur de l'industrie mécanique a progressé de 29 % en 2002 (contre 2 % pour l'ensemble des entreprises françaises) et de 37 % en 2003 (contre 12 %)", constate ainsi Yann Lacroix, responsable des études sectorielles chez Euler Hermes Sfac. Toutefois, au vu des chiffres à fin septembre, l'hémorragie semble stoppée : les dépôts de bilan dans l'industrie mécanique ont diminué de 25 % (contre une baisse de 3 % pour l'ensemble), mais, estime Yann Lacroix, "l'impact de la hausse du prix des matières premières sur la santé des[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle