S'abonner
Constructeurs

Les constructeurs, le mirage de marque et les réseaux

Publié le 1 avril 2005

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Un réseau rattaché à une seule marque ne présente en soi aucun avantage. A terme, il s'agira même d'un handicap sérieux, pour les distributeurs comme les constructeurs… Dans le nouveau commerce automobile, la rentabilité des constructeurs dépend de l'abattement des coûts de distribution...
Un réseau rattaché à une seule marque ne présente en soi aucun avantage. A terme, il s'agira même d'un handicap sérieux, pour les distributeurs comme les constructeurs…
Dans le nouveau commerce automobile, la rentabilité des constructeurs dépend de l'abattement des coûts de distribution...
Un réseau rattaché à une seule marque ne présente en soi aucun avantage. A terme, il s'agira même d'un handicap sérieux, pour les distributeurs comme les constructeurs… Dans le nouveau commerce automobile, la rentabilité des constructeurs dépend de l'abattement des coûts de distribution...
...au moins autant que du succès durable des modèles offerts. En effet, la nécessité de faire baisser les prix réels au public (après négociation) nous accompagnera longtemps, au-delà des accalmies trompeuses qui peuvent bénéficier à une marque "à la mode" ou à un modèle particulièrement réussi. Il n'y a rien de bien nouveau dans tout cela, et il n'y aurait pas lieu d'en parler si la plupart des constructeurs ne continuaient pas à surinvestir dans leurs réseaux de marque tout en les incitant à investir, eux aussi, dans le même sens. Cette politique a une justification : le "Brand" et la stratégie qui est censée en découler. Laquelle dit à peu près ceci : comme le produit, le réseau doit contribuer à construire l'image de la marque à travers une identification extrême et efficace réseau-marque. L'ennui est que cet[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle