S'abonner
Constructeurs

Le Renault Espace, 6e du nom, se dévoile

Publié le 28 mars 2023

Par Christophe Jaussaud
5 min de lecture
Renault va lancer un nouvel Espace. Une 6e génération qui a muté en SUV mais qui affirme être fidèle à l’ADN de la lignée qui a toujours misé sur l’innovation. Elle sera disponible en France dès juin 2023 avec une unique motorisation full hybride de 200 ch.
Le nouveau Renault Espace sera lancé en juin 2023 en France.
Le nouveau Renault Espace sera lancé en juin 2023 en France. ©Renault

L’Espace est mort. Vive l’Espace ! La succes-story lancée en 1984 va se poursuivre. En effet, Renault vient de dévoiler la 6e génération de l’Espace. Alors les puristes du concept original n’y trouveront pas leur compte car il s’agit d’une déclinaison du SUV Austral avec un porte à faux arrière plus important. De quoi afficher une longueur de 4,72 m, mais surtout embarquer 2 sièges supplémentaires en rangée 3.

 

Les 6 générations du Renault Espace, de 1984 à 2023. ©Renault

 

Mais Renault affirme que l’ADN de l’Espace a bel et bien été préservé. Comme les autres générations, cette cuvée 2023 soigne la vie à bord, offre une vue sur l’extérieur avec un toit panoramique (en option) de plus d’1m2 ou encore permet aux occupants d’aller encore plus loin avec les écrans de la planche de bord et leur connectivité. "Cet Espace est fidèle à ses origines et à son histoire, affirme Renault, il demeure une invitation au voyage."

 

"Dans l’ADN de l’Espace, il y a toujours eu l’innovation, qu'elle soit conceptuelle ou technologique", appuie Fabrice Cambolive, directeur général de la marque Renault, "et c’est encore le cas aujourd’hui."

 

L'Espace sera disponible en 5 et 7 places et la banquette du rang 2 coulisse sur 22 cm. ©Renault

 

Certes, il n’y a pas grand-chose de commun avec ses aïeuls mais cet Espace 6 ne va pas poser ses roues sur une autre planète, et sur Terre les SUV ont pris le pouvoir. Il n’a échappé à personne que les monospaces ont disparu.

 

Compte tenu de ce fait, Renault a adapté son offre aux codes et usages actuels. Ce nouvel Espace ne semble pas avoir oublié praticité, modularité et habitabilité. La marque affirme même qu’il est le plus généreux au rang 2 avec un rayon aux genoux de 32 cm.

 

Le volume du coffre est au diapason avec 777 litres pour la version 5 places et il peut dépasser 1 800 litres une fois tous les sièges rabattus. La partie connectivité, devenue indispensable aujourd’hui, n’est pas en reste avec OpenR Link et les services de Google, comme sur l’Austral ou la Megane E-Tech Electric.

 

Seulement 104 g/km de CO2

 

Parmi les autres atouts de cet Espace, il y a son efficience. En effet, seulement disponible avec la motorisation full hybride E-Tech 200 ch, il annonce une consommation mixte WLTP de 4,6 l et des émissions de 104 g/km. Un incontestable atout aussi bien pour les particuliers que les professionnels qui devraient se partager les ventes.

 

D’autant que ces concurrents directs (notamment les Peugeot 5008, Skoda Kodiaq, etc.) ne disposent pas encore de versions électrifiées ou d'une autre technologie (Nissan X-Trail) qui affichent des niveaux de CO2 bien plus élevés.

 

Basé sur la plateforme CMF-C/D de l’Alliance, l’Espace propose la technologie quatre roues directrices 4Control qui permet, entre autre, de réduire le rayon de braquage en ville à celui d’une Clio (10,4m). L’utilisation de cette base a également permis de réduire drastiquement le poids du SUV. Par rapport à l’Espace 5, cette nouvelle génération a perdu 215 kg ! Rien que la plateforme permet de réduire le poids de 43 kg.

 

L'Espace pourra disposer, en option, d'un toit vitré de 1,33 m de long et 83 cm de large. ©Renault

 

L'Espace 6e du nom va évoluer sur le segment D qui pèse environ 15 % des ventes à l’échelle de notre continent. Ces ventes proviennent à 53 % de SUV. Fabrice Cambolive voit en cette nouveauté une suite logique après le succès des Arkana, Megane E-Tech et Austral sur le segment C mais aussi un nouveau symbole de la montée en gamme de la marque au losange.

 

Il sera lancé sur les marchés français et espagnol en juin 2023 et dans le reste de l’Europe au cours du second semestre. Comme l’Austral, il est produit dans l’usine espagnole de Palencia, à côté de Madrid.

 

L'ambiance à bord est la même que celle de l'Austral. On retrouve les deux écrans et les services connectés Google. ©Renault

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle