S'abonner

Kia dévoile sa nouvelle feuille de route pour 2030

Publié le 3 mars 2022

Par Damien Chalon
3 min de lecture
Quatre millions de voitures vendues dans le monde, dont 30 % de modèles électriques, voici deux des principaux axes stratégiques de Kia pour 2030. La marque comptera en outre 14 modèles électriques d’ici 2027.
Ho Sung Song, le PDG de Kia Corporation, a dévoilé les nouvelles ambitions de la marque pour 2030.
Ho Sung Song, le PDG de Kia Corporation, a dévoilé les nouvelles ambitions de la marque pour 2030.

La saison des nouvelles ambitions est ouverte. Après l'Alliance Renault-Nissan, Stellantis ou Ford, c’est au tour de Kia de reconsidérer les objectifs de sa feuille de route pour 2030. A l’instar de ses concurrents, la marque sud-coréenne les a significativement révisés à la hausse.

 

Début janvier, il était question de 3,15 millions de ventes en 2022, soit 6,5 % de plus qu’en 2021. Kia entend poursuivre cet effort jusqu’à la fin de la décennie avec un objectif affiché de 4 millions d’unités en 2030. Soit une progression attendue de 27 % par rapport à l’exercice en cours.

 

A lire aussi : La Kia EV6 élue voiture de l’année 2022

 

Sur ce total, le constructeur entend atteindre un mix de vente de 52 % de véhicules électrifiés au niveau mondial. Cette part atteindra même 80 % sur les marchés les plus avancés, à savoir la Corée du Sud, l’Amérique du Nord, l’Europe et la Chine.

 

Un autre chiffre interpelle : 30 %. Ce sera la part des ventes de modèles 100 % électriques à l’échelle planétaire, toujours en 2030. Il est ainsi question de vendre 1,2 million de propositions purement électriques par an à la fin de la décennie. Des étapes intermédiaires sont prévues : 160 000 en 2022 et 807 000 en 2026.

 

14 modèles électriques en 2027

 

Pour ce faire, Kia va considérablement étoffer son catalogue alternatif. Celui-ci se composera de 14 véhicules purement électriques en 2027. Il était jusque-là question de 11 modèles en 2026. L’idée est de lancer deux nouveaux produits par an à compter de 2023.

 

Ainsi, l’EV9 arrivera l’an prochain. Il s’agit d’un SUV de 5 mètres de long affichant une autonome de 540 km effectuant le 0 à 100 km/h en 5 secondes. Parmi les futurs arrivants figureront également deux camionnettes électriques et une proposition d’entrée de gamme.

 

Des électriques produits en Europe

 

Qui dit volumes plus élevés, dit réorganisation industrielle. Il est ainsi question de produire des véhicules électriques de petite et moyenne tailles en Europe à compter de 2025. Des SUV et pickup électriques seront en outre produits aux États-Unis d’ici 2024 et des modèles plutôt d’entrée de gamme en Inde à partir de 2025.

 

Des progrès technologiques sont également attendus. L’entreprise prévoit d'augmenter la densité énergétique des batteries de 50 % et de réduire les coûts du système de 40 % d'ici 2030. De quoi rendre les véhicules électriques attractifs financièrement tout en améliorant leurs performances.

 

A lire aussi : Un avenir européen 100 % électrique pour Kia

 

En parallèle à cette électrification massive, Kia entend également passer un cap dans les domaines de la voiture connectée et de la conduite autonome. Ainsi, à partir de 2025, tous les nouveaux véhicules seront équipés de fonctionnalités comme la mise à jour logicielle OTA (Over-the-Air) et les fonctionnalités à la demande (FoD pour Feature-on-Demand). La technologie de conduite autonome AutoMode sera quant à elle étendue à toute la gamme, l’EV9 ouvrant le bal.

 

Toutes ces ambitions et avancées technologiques se traduiront financièrement par une augmentation du chiffre d’affaires de la marque. Celui-ci devrait approcher les 90 milliards d’euros en 2026 avec une marge d’exploitation de 8,3 %.

Partager :

Laisser un commentaire

cross-circle