S'abonner
Constructeurs

Hopium dans une situation critique

Publié le 2 mai 2023

Par Catherine Leroy
2 min de lecture
La start-up française Hopium est confrontée à de grandes difficultés financières. Le constructeur a présenté une perte de 23,9 millions d'euros sur l'exercice 2022 et subordonne la poursuite de son activité à l'obtention de fonds supplémentaires.
difficulté financières Hopium La Machina
Hopium, confronté à de graves problèmes financiers, reporte le lancement de sa berline à hydrogène La Machina (© Mondial Auto)

Les nuages s'accumulent au-dessus du constructeur français de voitures à hydrogène Hopium. La start-up, qui promettait encore récemment de mettre sur le marché sa première berline à hydrogène, a présenté ce 2 mai 2023 une perte de 23,9 millions d'euros sur l'exercice 2022 et a subordonné la poursuite de son activité à l'obtention de fonds supplémentaires.

 

"Les charges d'exploitation de l'exercice s'élèvent à 24,9 millions d'euros contre 9,4 millions d'euros en 2021, en raison principalement d'une forte hausse des charges de personnels" liées au recrutement de 116 collaborateurs en 2022, a indiqué Hopium dans un communiqué. La perte de 23,9 millions d'euros - contre 8 millions en 2021 - a obligé Hopium à afficher des capitaux propres négatifs (-10,4 millions d'euros). Sa trésorerie était de -1,3 million d'euros au 31 décembre 2022.

 

Baisse de la masse salariale

 

Au début de cette année 2023, Hopium a déjà annoncé vouloir réduire sa masse salariale afin d'adapter sa structure de financement et de coûts. Depuis le début de l'année 2023, le constructeur a donc dû tailler dans ses effectifs en proposant une rupture conventionnelle collective (RCC), acceptée par 35 salariés qui ont quitté l'entreprise. "Cette démarche devrait permettre de ramener les effectifs à un niveau compris entre 90 et 100 personnes à la fin du mois d'avril 2023", a indiqué la start-up.

 

Hopium a déjà réalisé plusieurs augmentations de capital en 2022 pour un montant total de 4,1 millions d'euros. Mais le constructeur a subordonné la poursuite de son activité à l'obtention de fonds supplémentaires. Il cherche notamment une subvention dans le cadre de l'appel à projet Auto Invest de France 2030.

 

La Machina reportée

 

L'entreprise était présidée jusqu'à la mi-mars par l'ancien ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Elle est aussi dans l'obligation de conclure "un ou plusieurs accords industriels ou financiers avec des partenaires capables d'accompagner Hopium dans une vision de moyen/long terme".

 

Si elle y parvient, la société espère lancer la pré-commercialisation de son système de pile à combustible dès 2024, avant une commercialisation en 2025.

 

Début avril, Hopium a annoncé se concentrer sur le développement de sa technologie de pile à combustible. Le constructeur remet à plus tard son projet de commercialisation de la Machina. Si ce projet n'est pas abandonné, plus aucun calendrier n'est avancé pour la sortie du véhicule, initialement prévue en 2025.

Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Pour vous tenir informés de toute l'actualité automobile, abonnez-vous à nos newsletters.
Inscription aux Newsletters
cross-circle