S'abonner
Constructeurs

Delphi, chronique d’une chute annoncée

Publié le 21 octobre 2005

Par Alexandre Guillet
4 min de lecture
Les bons résultats des ventes du mois de septembre et la baisse du prix du pétrole qui retrouve son niveau de juillet laissaient penser que la première quinzaine boursière d'octobre se passerait sous les meilleurs auspices. Il n'en fut rien, avec l'annonce de la faillite de Delphi… Déclassée...
Les bons résultats des ventes du mois de septembre et la baisse du prix du pétrole qui retrouve son niveau de juillet laissaient penser que la première quinzaine boursière d'octobre se passerait sous les meilleurs auspices. Il n'en fut rien, avec l'annonce de la faillite de Delphi…
Déclassée...
Les bons résultats des ventes du mois de septembre et la baisse du prix du pétrole qui retrouve son niveau de juillet laissaient penser que la première quinzaine boursière d'octobre se passerait sous les meilleurs auspices. Il n'en fut rien, avec l'annonce de la faillite de Delphi… Déclassée...
...depuis début septembre, dans la catégorie "junk bonds", l'action Delphi était déjà au plus mal. Le fabricant américain de pièces automobiles avait pourtant essayé de rassurer le marché sur sa situation financière en annonçant un solde de trésorerie positif. Mais ces affirmations n'ont pas rassuré les analystes. D'autant que Delphi est aussi confronté à des problèmes judiciaires. La compagnie est accusée d'avoir gonflé ses revenus avec de ventes fictives afin d'améliorer son bilan financier. Les analystes ne voient donc pas d'issues positives possibles dans les négociations du groupe avec General Motors. Citigroup Smith, notamment, a confirmé sa recommandation "vendre" sur l'action estimant à 60 % la probabilité d'une faillite de la compagnie. L'action résiste cependant en début de semaine (J-4). Puis, à[...]

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour accéder à la totalité de l'article abonnez-vous.
Abonnez-vous
Déjà abonné ? Connectez-vous
Partager :

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

cross-circle