Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Continental va encore réduire la voilure

Continental souhaite "modifiés, délocalisés ou abandonnés" 30 000 emplois d'ici 2029.

Continental va encore réduire la voilure

Compte tenu de la crise actuelle, l'équipementier allemand a recalibré son plan de restructuration. Maintenant, 30 000 emplois sont menacés d'ici 2029 et des économies annuelles de 1 milliard d'euros, à partir de 2023, sont au programme.

 

L'équipementier allemand Continental a annoncé, mardi 1er septembre 2020, l'extension d'un vaste programme de restructuration lancé en 2019, visant désormais un milliard d'euros d'économies annuelles dès 2023 et davantage de suppressions d'emplois. Au total, près de 30 000 emplois sur 232 000 dans le monde seront "modifiés, délocalisés ou abandonnés" d'ici 2029, dont 13 000 se trouvent en Allemagne, a communiqué le groupe de Hanovre.

 

Lors du lancement du plan en septembre 2019, il visait 20 000 postes concernés par ces transformations et 500 millions d'économies annuelles d'ici quatre ans. La pandémie du Covid-19 est passée par là, plongeant le secteur automobile, déjà mal en point, dans une crise sans précédent.

 

Continental justifie sa présente annonce par "une production mondiale de véhicules toujours faible", de même que par "l'aggravation de la crise économique due aux effets de la pandémie". L'équipementier ne s'attend "pas avant 2025 à un retour aux niveaux" d'avant 2017, précise-t-il.

 

Les temps sont révolus où le secteur automobile affichait une croissance "rapide et rentable" assortie de "création d'emplois", Continental cherchant désormais son salut dans "un nouveau type de croissance avec les technologies futures", a commenté Elmar Degenhart, patron de l'équipementier, cité dans un communiqué. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La taxe sur les véhicules de société (TVS) revue et allégée en 2021

Dans un souci d’harmonisation des différentes taxes touchant l’automobile, le gouvernement a dévoilé un barème 2021 de la TVS entièrement revu, mais pas plus sévère. A l’instar du dispositif

Automobile : la distribution sous tension

Si les carnets de commandes sont pleins, les livraisons peinent à arriver et certaines ne pourront avoir lieu avant la fin de l'année. Ce sont pourtant les mises à la route qui permettront, ou non,

LS Group en bonne voie pour entrer dans le réseau Volvo

L'opérateur a notifié auprès de l'Autorité de la concurrence son intention de reprendre le groupe Defrance Automobiles, marquant son entrée dans le réseau Volvo.

Hervé Miralles :

Le groupe Emil Frey France a ouvert le plus grand centre de reconditionnement de véhicules d'occasion en France à Ingrandes (86). A terme, plus de 30 000 véhicules seront rénovés dans cette usine

Automobile : ce que le gouvernement pourrait retenir de la Convention Citoyenne pour le Climat

Publicité sur les produits émetteurs de CO2, indemnités kilométriques, bonus sur les électriques neufs et d'occasion, création d’un malus basé sur la masse… Quels sont les points de la Convention

Le groupe Hess vise cinq sites Renault Retail Group

L’opérateur du Grand Est devrait finaliser, d’ici la fin de l’année 2020, l’acquisition de cinq sites appartenant à Renault Retail Group. Cette opération lui permettrait de faire son entrée

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page