Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Valeo a misé sur le bon cheval

Pour Jacques Aschenbroich, le patron de Valeo, la crise sanitaire a validé le bien-fondé des investissements consentis ces dernières années.

Valeo a misé sur le bon cheval

En investissant depuis plusieurs années sur l'électrification des véhicules, Valeo a fait le bon choix selon Jacques Aschenbroich, son patron. De quoi viser, d'après lui, 5 points de surperformance mais aussi d'autres marchés que l'automobile.

 

Le patron de Valeo, Jacques Aschenbroich, a estimé, jeudi 25 juin 2020, que la crise sanitaire validait le bien-fondé des investissements consentis ces dernières années par l'équipementier français dans l'électrification et les aides à la conduite. La relance verte "telle qu'on la voit en Europe ou en Chine met (...) l'électrification des chaînes de traction au centre de la politique", a constaté le patron de Valeo, lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires.

 

"Ce qui se passe aujourd'hui dans le monde avec le Covid-19 confirme les choix stratégiques que nous avons faits ces dernières années", a-t-il estimé, en rappelant que son groupe revendiquait le premier rang mondial à la fois dans les technologies d'électrification de la voiture et dans les assistances à la conduite, qui constituent selon lui "les deux segments à plus forte croissance dans les années qui viennent". Le PDG a confirmé qu'il visait "au moins 5 points de surperformance", c'est-à-dire de surcroît de croissance annuelle du chiffre d'affaires par rapport à ses concurrents, sur les prochaines années.

 

Il a estimé que l'avenir du groupe s'inscrivait aussi sur de nouveaux marchés, hors automobile. "La mobilité ce n'est pas seulement la voiture", a déclaré Jacques Aschenbroich, en évoquant les ventes de vélos en France qui "ont été plus que multipliées par deux en mai 2020", par rapport à l'an dernier. Selon lui, "l'usage de droïdes, pour la livraison, le nettoyage ou la désinfection, va se renforcer dans les années qui viennent. Donc il est essentiel (...) que Valeo, grâce à ses technologies, se positionne sur ces autres types de mobilité". L'entreprise a notamment "des développements en cours pour des vélos électriques, des scooters électriques et des droïdes de livraisons", a-t-il énuméré. Il a également cité le nouveau modèle Ami de Citroën, un véhicule électrique urbain ultra-compact utilisable sans permis, qui fonctionne grâce à un système basse tension de 48 volts mis au point par Valeo.

 

Cette assemblée générale à aussi été l'occasion pour Valeo de lancer une revue de la valeur de ses actifs. "Dans le cadre de cette crise sanitaire du Covid-19, nous avons lancé un processus (...) de revue de l'ensemble des actifs du groupe (qui) sera terminé d'ici la fin du mois de juin", a annoncé Robert Charvier, directeur financier de l'équipementier. "Il s'agit d'une revue classique que l'on fait chaque année, mais qui cette année prend une tournure un petit peu particulière", a précisé Robert Charvier, soulignant que la pandémie pourrait "se traduire par un ralentissement de la croissance du marché automobile au cours des années à venir". "Les conclusions de ces études dites "d'impairment tests" seront communiquées au mois de juillet, lorsque nous publierons nos résultats pour le 1er semestre de l'année 2020", a-t-il dit. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

Peugeot condamné en Autriche pour abus de position dominante

Le tribunal des ententes de Vienne a condamné Peugeot pour abus de position dominante et restriction de la liberté de prix, face à un concessionnaire de la marque. Le constructeur devrait faire appel

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page