Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Front commun de l'ACEA, du Clepa et du Cecra pour un plan de relance coordonné en Europe

Les principales organisations automobiles européennes, l'ACEA, le Clepa, et le Cecra, ont adressé un courrier à l'ensemble des chefs d'Etats européens.

Front commun de l'ACEA, du Clepa et du Cecra pour un plan de relance coordonné en Europe

Les principales organisations automobiles, l'ACEA, le Clepa et le Cecra, ont adressé un courrier à l'ensemble des chefs d'Etats européens afin de demander un plan de relance automobile coordonné.


Constructeurs, distributeurs et équipementiers unis pour demander un plan de relance européen coordonné au niveau des Etats membres de l'Union européenne. Le 16 juin 2020, ces trois organisations syndicales ont rédigé un courrier commun à l'ensemble des chefs d'Etat européens pour défendre la volonté de mettre en place des programmes de stimulation de la demande pour toutes les catégories de véhicules. En aidant à rajeunir les parcs, ces programmes contribueraient à baisser les émissions de CO2 et de polluants. En parallèle, l'accent est porté sur les programmes d'infrastructures de recharge.

 

"La plupart des constructeurs automobiles ont dû fermer complètement leurs sites de développement et de production pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Cette fermeture forcée a engendré des pertes de production de plus de 2,4 millions de véhicules automobiles jusqu'à présent et a eu des répercussions sur l'emploi de 1,1 million de personnes. La plupart des concessionnaires de l'UE ont également été fermés pendant de nombreuses semaines, ce qui a entraîné l'effondrement des ventes à des niveaux historiquement bas sur tous les segments de véhicules. Les ateliers et garages dans les pays les plus touchés par les mesures de confinement ont également vu leur activité diminuer jusqu'à 85 %", indiquent les trois organisations dans ce courrier. 

 

Alors que toutes les entreprises du secteur s'attendent à une baisse de revenus d'au moins 20 % en 2020 et des pertes d'exploitation, l'ACEA, le Clepa et le Cecra mettent en avant l'impact négatif de la crise sur les recettes fiscales des pays de l'Union.

 

Report des échéances réglementaires d'homologation 

 

Enfin, la demande porte également sur une demande de report de certaines échéances réglementaires, que les constructeurs ne seront pas en mesure de respecter, notamment à cause de l'arrêt complet ou partiel des propres opérations du constructeur et de celui des services techniques effectuant les opérations d'homologation.

 

Déjà alertée, la Commission européenne n'aurait pas encore apporté de retour à cette requête qui concerne essentiellement la nouvelle norme Euro 6d Full qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2021. Les trois organisations rappellent que ce besoin de report n'a pas de lien avec la réglementation des émissions de CO2.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

Peugeot condamné en Autriche pour abus de position dominante

Le tribunal des ententes de Vienne a condamné Peugeot pour abus de position dominante et restriction de la liberté de prix, face à un concessionnaire de la marque. Le constructeur devrait faire appel

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page