Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les 10 points marquants du marché VP : effondrement prévisible

Après un mois d'août 2018 historiquement haut, le marché automobile français du VP accuse le coup.

Les 10 points marquants du marché VP : effondrement prévisible

Après un mois d’août 2018 historique dû à l’approche du cycle WLTP, difficile pour le marché automobile français du véhicule particulier de tenir la comparaison cette année. Les groupes français n’ont pas été épargnés.

 

-14,1 % : la chute du marché automobile du véhicule particulier en août, à données brutes (21 jours ouvrés en août 2019, 22 jours en août 2018). 129 259 unités ont été écoulées, soit 21 132 VP vendus de moins par rapport à la même période de l’année précédente. Impossible de tirer de vraies conclusions de ce fort recul, sachant qu’un niveau historiquement haut avait été atteint en août 2018, soit juste avant l’application du cycle d’homologation WLTP. Depuis le début de l’année, le marché a enregistré une diminution de -3 %, ce qui correspond à 1 464 926 unités écoulées.

 

+1,4 % : l’augmentation des ventes de VUL en août 2019, toujours en données brutes. Ce qui correspond à 21 713 unités vendues. La hausse est encore plus probante depuis le début de l’année, à 7,2 %.

 

52,4 % : la part de marché des groupes français dans les ventes de VP en août. PSA s’est octroyé une pénétration de 26,15 %, tandis que Renault a affiché une part de marché de 26,23 %. Volkswagen, premier importateur, a culminé à 13,9 %.

 

-31,7 % : le lourd recul du groupe Renault, qui a commercialisé en août 2019 27 154 VP. Tandis que la marque au losange et Dacia ont connu un mois difficile, avec des chutes respectives de -32,7 et -29,2 % soit 18 718 et 8 050 unités, seule Alpine a apporté un peu de positif avec 386 modèles de sa berlinette écoulés, soit +51,4 %.

 

-4,9 % : le revers de PSA en août 2019 sur le marché du VP. Le groupe a commercialisé 37 418 unités sur cette période. Seule DS a réussi à afficher une hausse (+31,3 % soit 1 501 unités), tandis que Peugeot a enregistré la plus forte chute (-6,3 % / 19 696 unités). Citroën n’a pas fait mieux (-5,7 % / 12 911 VP), ni Opel (-4,5 % / 3 310 unités).

 

+479 % : la meilleure performance affichée, en apparence, parmi les marques ayant vendues plus de 500 VP dans le mois. Il s’agit de Smart, qui en réalité, a plus que boosté ses véhicules de démonstration. Ces derniers ont ainsi représenté 85 % des véhicules commercialisés ! Constat identique chez Suzuki (+130 % de croissance mais 59 % du total en VD) et Mitsubishi (+101 % mais 55 % de VD).  En réalité, la meilleure performance est à mettre au crédit de deux marques : DS et Lexus, affichant la même progression, soit 31,3 % grâce à une croissance notamment basée sur les canaux des particuliers et des professionnels. A noter également les très bonnes performances de Tesla (+357 % / 293 unités).

 

-65,8 % : le pire recul affiché par une marque au-dessus des 500 VP vendus en août. Il s’agit, comme de nombreux mois de Nissan, avec 3 182 ventes de VP. Beaucoup de marques ont cependant souffert durant cette période, à l’instar de celles de groupe FCA (-47,4 %) dont -37,8 % pour Fiat, -48,1 %, pour Jeep, -84,8 % pour Alfa Romeo. Sans oublier Renault, Dacia, Audi (-24 %), BMW (-21,2 %), Ford (-14 %). En somme, toutes les marques qui avaient dû immatriculer en masse l’an passé à la même période de l’année, avant l’application du cycle WLTP.

 

6 397 : le nombre de Clio vendues, quatrième (3 091) et cinquième génération confondues (3 306). Deux générations qui ont permis de prendre le large par rapport à la rivale de toujours, la 208, écoulée à 5 289 unités. La Peugeot a été suivie de la C3 III (4 889 unités), de la Sandero (4 182 unités) et du 3008 II (3 801 unités).

 

-17,2 % : le repli des immatriculations sur le canal des particuliers en août, soit 55 534 unités et seulement 473 % du total des VP vendus. Le résultat n’est pas meilleur du côté des sociétés et administrations avec un recul de 6,5 % et 16 372 unités soit 12,7 % du global. Les ventes aux loueurs longue durée ont aussi reculé, de 9,7 % soit 8 914 VP.

 

31,6 % : la part des ventes tactiques dans le total, soit 40 901 unités. Les véhicules de démonstration ont représenté 28 780 unités, un volume en recul de 11,4 %, tandis que les immatriculations auprès des loueurs courte durée ont pesé 8 914 VP, un volume en baisse de 9,7 %. Les immatriculations constructeurs ont reculé de 0,87 %, soit 3 207 unités.

 

-33,3 % : le recul des immatriculations de véhicules diesel en août, soit 39 752. Ces derniers ont ainsi représenté seulement 30,7 % du total des VP vendues. En parallèle, les immatriculations d’essence ont aussi chuté de 4,6 à 78 215 unités, soit 60,5 % du total, tandis que les hybrides et les électriques ont connu de fortes hausses respectivesde 20,2 et 46,6 %, soit respectivement 8 652 et 2 092 unités.

 

Note : les volumes et évolutions sont en données brutes, sauf précision contraire.

 

Retrouvez toutes les immatriculations VN, VO par marque et modèle en août 2019 ici

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Parascandola se développe avec Citroën

Le groupe Parascandola devrait ajouter à son réseau, le 1er janvier 2020, trois concessions Citroën et DS. De quoi lui permettre d’atteindre environ 5 500 véhicules neufs vendus à l’année.

Le groupe RCM acquiert 4 nouvelles concessions Mercedes-Benz Trucks

L’entité Saga Mercedes de l’opérateur rachète le groupe Massoni, qui dispose de 4 concessions localisées dans le Périgord et le Limousin.

Le groupe Maurin prend le panneau Ford en Belgique

L’opérateur nîmois ne s’arrête plus et enchaîne les opérations de croissance externe. Selon l’Autorité de la concurrence belge, le groupe serait en passe d’acquérir deux concessions Ford

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page