Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Opel précise les conditions de son retour en Russie

Opel précise les conditions de son retour en Russie

La marque au blitz va progressivement reprendre pied sur le marché russe. Elle proposera dans un premier temps trois véhicules, le Grandland X, le Zafira Life et le Vivaro, distribués par une vingtaine de concessionnaires.

 

Opel s’apprête à signer son retour en Russie. Cette opération, officialisée par Carlos Tavares lors de la présentation du plan stratégique Push to Pass 2019-2021, va débuter en douceur. La marque au blitz va dans un premier temps proposer trois véhicules à la vente : le Grandland X produit à Eisenach, en Allemagne, ainsi que le nouveau Zafira Life et le Vivaro assemblés localement, dans l’usine PSA de Kaluga. La distribution de ces produits sera confiée à une petite vingtaine de concessionnaires situés dans les plus grandes villes du pays. Opel précise que ce nombre devrait plus que doubler à moyen terme et que sa gamme devrait s’étoffer.

 

"La Russie est un grand marché, stratégiquement important et attrayant, avec beaucoup de potentiel. En tant que marque allemande avec une longue tradition et une excellente réputation dans le pays, nous en tirerons profit. Le fait de pouvoir produire localement immédiatement est un excellent exemple de l’importance que revêt pour le groupe PSA cette opportunité pour Opel", déclare Michael Lohscheller, le directeur général d’Opel. Le constructeur affiche certes des ambitions mais il assure aussi que l’une de ses priorités sera de croître en Russie de manière rentable.

 

Plus globalement, ce retour s’inscrit dans l’objectif de la marque de générer 10 % de ses ventes hors d’Europe d’ici le milieu des années 2020. Pour Yannick Bézard, le vice-président exécutif et directeur opérationnel Eurasia du groupe PSA, "le lancement d'une nouvelle marque sur le marché russe permettra au groupe PSA de renforcer sa présence dans la région Eurasie, d'élargir l'offre aux clients existants et d'en conquérir de nouveaux. Parallèlement au lancement de la marque Opel en Ukraine l'année dernière, nous prévoyons de tripler les volumes de marques du Groupe PSA dans la région d'ici 2021."

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page